LaboFnac

CES 2017 – 1ère prise en main du BlackBerry Mercury

Malgré son officialisation il y a quelques jours dans le cadre du CES de Las Vegas, le premier smartphone BlackBerry conçu et assumé par TCL reste entouré de mystère. Notamment pour ce qui est de ses caractéristiques, ou même de son nom. Néanmoins, nous avons tout de même réussi à mettre la main sur un prototype. Voici nos premières impressions à son sujet.

Il y a quelques jours, nous vous rapportions que TCL avait profité du CES qui s’est tenu la semaine dernière à Las Vegas pour commencer à montrer son premier smartphone en nom propre. Rappelons que si le fabricant avait fabriqué pour le compte de BlackBerry les DTEK50 et DTEK60, il l’a fait à l’époque en qualité de simple sous-traitant. Dans le cas du Mercury, les choses sont différentes car entretemps, TCL a signé un accord de licence de marque avec le Canadien. En clair, ce dernier se contentera désormais de fournir la partie logicielle et le Chinois aura carte blanche pour la partie matérielle. Mais comme nous verrons plus loin, il ne s’est guère montré aventureux sur ce front.

Au détour d’une conversation sur le stand de TCL, nous avons eu l’occasion de mettre la main sur ce nouveau modèle qui n’a pas encore de nom officiel, et qui n’a été présenté formellement qu’à la presse nord-américaine. Dans les lignes qui suivent, nous continuerons à l’appeler « Mercury ».

tcl blackberry mercury
Comme évoqué plus haut, les aficionados de BlackBerry seront en terrain connu avec ce Mercury. En effet, plus encore même que les DTEK50 et DTEK60 qui rappelaient furieusement l’Alcatel Idol 4, le nouveau venu respecte tous les codes de design et de fabrication du constructeur canadien. À commencer par le dos de la coque usiné dans un plastique gommeux qui offrent une excellente prise en main. La qualité de fabrication apparait également comme étant très bonne, notamment grâce à la présence de métal pour le contour, et à un poids assez conséquent. L’ensemble n’est pas trop lourd et plutôt solide.

tcl blackberry mercury
tcl blackberry mercury

Nous avons pu aussi nous faire une première idée sur le clavier en façade, situé juste sous l’écran. Là encore, les amateurs de BlackBerry seront ravis de savoir que TCL a repris scrupuleusement la recette du Canadien pour celui du Mercury. On retrouve donc la même disposition de touches, ainsi que la forme biseautée de ces dernières. Votre serviteur est lui-même très familier de ce type de clavier, et il a très vite retrouvé ses marques ici. On note aussi au passage que le lecteur d’empreintes digitales vient se nicher dans la barre d’espace dudit clavier. En revanche, on ne sait pas trop si c’est cette fonction qui a été présentée comme « une première technologique » il y a quelques semaines.

tcl blackberry mercury
Car pour ce point comme pour tous ceux qui concernent la fiche technique, TCL est resté très discret. S’il apparait évident que le Mercury tournera sous Android 7.0 Nougat associé à la (légère) surcouche de BlackBerry, il n’en reste pas moins que le modèle que nous avons eu entre les main était clairement un prototype. Les rumeurs évoquent un écran Full HD de 4,6″ et un module photo doté d’un capteur de 18 Mpx. Au-delà de la qualité de fabrication qui s’annonce excellente, nous avons tout de même pu vérifier la présence d’un port USB-C et d’une touche latérale configurable. Mais pour en savoir plus sur l’ensemble de ses spécificités logicielles et matérielles, il faudra sans doute attendre le salon Mobile World Congress, qui débutera à la mi-février à Barcelone.

tcl blackberry mercury

Sofian Nouira

Sofian Nouira

Rédacteur en chef


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.