LaboFnac

En 2018, les selfies tuent toujours moins que la foudre

Le selfie est une récente pratique photographie qui n'est pas sans risque. Et même si elle tue effectivement plus que les requins, elle n'est pas particulièrement dangereuse.

Ces dernières années, de nombreuses études sont parues afin de recenser le nombre d’accidents mortels impliquant la pratique du selfie. Celle qui circule actuellement provient du Journal of Family Medicine & Primary Care, et porte sur une période allant d’octobre 2011 à novembre 2017. Les auteurs de l’étude se sont contentés de répertorier les accidents mortels en recherchant des articles de presse.

selfie

© Pixabay

Les victimes sont surtout des jeunes hommes

Ils ont ainsi recensé 259 morts dans 137 incidents liés aux selfies. Comme on peut s’y attendre, l’âge moyen des victimes est de 23 ans, et environ 72,5 % des décès sont survenus chez les hommes et 27,5 % chez les femmes. Certains pays se distinguent particulièrement dans le recensement de ces incidents, et notamment l’Inde qui cumule près de la moitié des victimes. Elle est suivie de la Russie, des États-Unis et du Pakistan. La noyade, le transport et les chutes sont les principales causes de décès.

Certaines mesures ont été prises pour réduire le nombre de morts, notamment en Inde, avec l’apparition de « zones sans selfies ». À Mumbai, ville particulièrement dangereuse dans la pratique du selfie, on compte 16 zones de ce type.

« Le selfie tue plus que le requin »

S’il n’y avait pas eu Les Dents de la mer, on aurait moins vu la comparaison dans la presse. En effet, nombreux sont ceux qui osent dire que les selfies tuent plus que les requins, ces prédateurs que l’on ne croise que rarement et de manière (souvent) non provoquée des mers et océans. L’animal ne fait effectivement même pas 50 victimes recensées dans le monde, mais c’est surtout parce qu’il n’est clairement pas le prédateur marin le plus dangereux pour l’homme. L’hippopotame, gentil géant d’eau douce dans l’inconscient collectif, fait environ 1000 victimes par an de par le monde, tout comme le crocodile. De quoi relativiser sur les gros titres, quand on sait qu’il y a plusieurs milliards d’utilisateurs de smartphones dans le monde, soit beaucoup plus que de personnes susceptibles de croiser la route des animaux précédemment cités.

D’ailleurs, le selfie et le requin réunis feraient moins de victimes par an que les noix de coco. Ces fruits seraient en effet coupables de plusieurs centaines d’incidents, et d’environ 150 ans décès chaque année. C’est du moins une théorie établie à partir des données d’un seul hôpital de Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1984, laquelle a servi à la promotion d’une assurance voyage…

Enfin, le selfie tue moins que la foudre. On recense en France entre 10 et 20 morts chaque année dus à ce phénomène météorologique, et des milliers de par le monde. Et pour le selfie comme pour la foudre, en respectant quelques basiques règles de sécurité, on évite la plupart des risques.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.