LaboFnac

25 % des Français envisageraient de quitter Facebook

L'affaire Cambridge Analytica a entrainé une crise de confiance des utilisateurs de Facebook, dont une partie envisage même de quitter le réseau.

L’affaire Cambridge Analytica continue de faire des remous. Alors que Mark Zuckerberg s’est présenté par deux fois devant les sénateurs et élus américains pour s’expliquer à ce sujet, le réseau social le plus utilisé au monde (2 milliards d’utilisateurs) doit regagner la confiance des utilisateurs. Et surtout celle des 87 millions d’utilisateurs dont les données ont été siphonnées par Cambridge Analytica.

Facebook

© Creative Commons / geralt

Après avoir été bien discret à ce sujet, Facebook a fini par déployer de nouveaux paramètres de confidentialité et réduire les autorisations données aux applications tierces. Le réseau social commence aussi à prévenir les utilisateurs dont les données ont été récupérées. Mais est-ce suffisant pour rentrer dans les clous ?

D’après une enquête du Parisien Magazine, deux tiers des Français ne font pas confiance à l’entreprise de Zuckerberg, et 25 % d’entre eux envisagent de supprimer leur compte. Un problème qui ne concerne que Facebook ? Pas si sûr. En effet, un tiers des Français sondés envisagent de fermer leur compte Twitter. Pour Snapchat, ils sont 22 %, et Instagram s’en sort le mieux avec 17 %. Notez que le sondage a été réalisé en ligne auprès d’un échantillon de 1013 personnes âgées de 18 ans et plus.

Aux États-Unis, principale scène du scandale, et d’après une étude de Creative Strategies, ils seraient 9 % à avoir supprimé leur compte Facebook. Ils seraient même 17 % à l’avoir retiré de leur smartphone, ne s’en servant donc plus que pour de la consultation via ordinateur.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.