LaboFnac

[MàJ] Rocket League passe les 40 millions de joueurs

Rocket League s'est décliné sur toutes les plates-formes majeures, ce qui permet tout logiquement aux développeurs de Psyonix de brasser une base de joueurs assez large. Il est toutefois plus que notable que 38 millions de joueurs qui aient à ce jour écumé le jeu.

Mise à jour du 3 janvier 2018 : Les développeurs de chez Psyonix démarrent décidément bien l’année 2018, si l’on en croit les derniers chiffres de Rocket League. Ce ne sont pas moins de 40 millions d’utilisateurs qui se sont essayés à ce jeu de football, mais en conduisant des bolides. Rien qui ne corresponde pour autant au nombre de copies vendues, comme on a pu l’expliquer dans la suite de cet article : Rocket League s’est distingué à travers quelques offres spéciales, comme sa gratuité pour les abonnés au service PlayStation Plus.

Cela reste toutefois une bonne nouvelle pour le studio, le jeu ayant répondu présent sur toutes les plates-formes et partout dans le monde. De quoi se donner les moyens d’un suivi continu, mais aussi d’éventuellement pouvoir penser au travail sur un autre jeux. Nul doute que le titre refera de nouveau parler de lui, pour cette fois quelques informations supplémentaires sur des projets comme le cross-play.

38 millions de joueurs sont donc allés sur Rocket League depuis son lancement sur PC et PlayStation 4 en juillet 2015. Le jeu nous demandant de contrôler une voiture, en équipe de trois, pour triompher sur une autre team en marquant des buts, est depuis sorti sur Xbox One, puis plus récemment sur Switch. Le jeu a ainsi connu une croissance pour le moins colossale depuis son lancement. Il faut aussi dire que Rocket League s’est aussi distingué à l’occasion de week-ends d’essai gratuit, mais aussi durant un mois d’offre PlayStation Plus du côté de la PlayStation 4.

Rocket League Psionyx

Les développeurs de chez Psionyx profitent d’ailleurs de cette fin d’année pour aussi bien remercier la communauté, que faire le point sur le futur de son poulain. Deux milliards de matchs ont ainsi été joués depuis le lancement du titre en 2015, dont certains s’inscrivant dans l’e-sport avec le RLCS World Championship. Les principaux chevaux de bataille pour l’année à venir concernent notamment la stabilité des serveurs de jeu, qui subissent encore quelques problèmes.

Des patchs réservés à la version Xbox

Les joueurs prendront une part intégrante dans ce processus, car s’ils doivent pouvoir plus facilement voir l’état des serveurs et de la connexion en jeu, il leur sera également possible de signaler un serveur aux performances approximatives. La mouture Xbox One, plus faiblarde que les autres il semblerait, sera également au cœur des considérations de l’équipe de créateurs. Elle devrait donc connaître quelques patchs supplémentaires afin de corriger quelques petits désagréments qui surviennent toujours. Une refonte intégrale du système de progression et d’expérience est également dans le tuyau pour la nouvelle année qui arrive, avec la possibilité de débloquer davantage d’éléments cosmétiques comme des bannières, des titres, etc.

Enfin, le dernier gros point évoqué dans le billet officiel concerne le cross-platform qui permet aux joueurs des différents supports de se retrouver pour jouer ensemble. Psyonix est toujours au travail sur la fonctionnalité qui permettra aux joueurs PC, Switch et Xbox One de se confronter (le PlayStation 4 étant exclue, à cause de la politique de Sony en la matière), et indique toujours une publication de la feature durant l’année 2018.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.