LaboFnac

5G en France : le coup d’envoi pourra être donné dès le 18 novembre

Le gendarme des télécoms a fait le point sur l'arrivée de la 5G en France. Les opérateurs pourront activer leurs réseaux à compter du 18 novembre et la 5G devrait faire ses grands débuts "entre le 20 et 30 novembre".

Un peu plus d’un mois après la fin des enchères pour les fréquences 5G, les opérateurs français se sont réunis pour une enchère « de positionnement ». Elle a eu lieu le 20 octobre dernier et Free a été le seul à débourser un peu plus de 3 millions d’euros pour se positionner au centre de la bande de fréquences. La bande 3,4 ‑ 3,8 GHz constitue la « bande-cœur » de la 5G comme l’explique l’Arcep et cette étape n’est pas anodine. L’enchère de positionnement permet en effet aux opérateurs de choisir s’ils préfèrent se situer au centre de la bande ou à ses extrémités, plus susceptibles d’interférences avec d’autres services.

5G réseau

© Creative Commons

Le résultat final de la procédure d’attribution permet de constater que Bouygues Telecom et Free sont au cœur de la bande, tandis que SFR occupe sa partie basse et Orange le haut du spectre. Rappelons que l’opérateur historique a obtenu le plus de blocs (90 MHz), devant SFR (80 MHz) tandis que Free Mobile et Bouygues Telecom se sont chacun offert 70 MHz de fréquences. Ce positionnement permet à Free d’être à côté d’Orange alors que les deux opérateurs pourraient mutualiser leurs réseaux. Même constat pour SFR et Bouygues Telecom ,qui ont déjà conclu un accord de mutualisation de leurs réseaux 4G. D’un point de vue financier, l’attribution des fréquences 5G a rapporté 2,789 milliards d’euros à l’État (2,786 milliards d’euros que nous détaillons ici + 3 millions d’euros de Free).

Enchères positionnement

© Arcep

Après cette nouvelle étape, le gendarme des télécoms confirme que la 5G pourra être lancée fin novembre en France. Les opérateurs pourront disposer des fréquences 5G à compter du 18 novembre et l’Arcep table sur un allumage du réseau « entre le 20 et 30 novembre ». Ce petit délai est justifié par les procédures administratives liées aux autorisations techniques à déposer auprès de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et aux demandes d’information des mairies, précise l’AFP. Orange et Bouygues Telecom ont d’ores déjà lancé des offres commerciales.

Les forfaits 5G coûtent un peu plus cher

À contenus égaux, un forfait 5G est un peu plus cher que la 4G (environ 5 euros de plus) avec un tarif de départ fixé à 30,99 euros pour 50 Go chez Bouygues Telecom et 39,99 euros pour 70 Go de data chez Orange. Free et SFR se montrent plus discrets, même si l’opérateur de Xavier Niel a fait savoir qu’il lancerait des forfaits 5G en toute fin d’année. À noter que le reconfinement ne devrait pas impacter le calendrier, alors que la 5G est déjà présente chez les grands voisins européens. Enfin, il est déjà possible de tester son éligibilité.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.