LaboFnac

Absent du Play Store, Fortnite passe la barre des 15 millions de téléchargements

Lancé le 9 août en version bêta, Fortnite sur Android rencontre un vif succès malgré son mode de distribution peu courant. Absent du Play Store de Google, le titre phare d'Epic Games a atteint les 15 millions de téléchargements. L’occasion pour l'éditeur de tirer un premier bilan.

Il y a tout juste un mois, Epic Games lançait la bêta de Fortnite Battle Royale sur Android. Le jeu phénomène a d’abord fait son apparition sur certains appareils Samsung, l’éditeur ayant noué un partenariat avec le géant sud-coréen, avant d’être proposé sur une poignée de smartphones sortis récemment. Disponible depuis le printemps dernier sur iOS, le titre était très attendu sur la plateforme de Google et Epic Games a décidé de tirer un premier bilan de ce lancement coïncidant avec la sortie du Samsung Galaxy Note 9.

Fortnite Android

© Fortnite

Le studio américain annonce qu’au cours des 21 premiers jours de disponibilité (du 9 au 30 août), 23 millions de joueurs ont demandé à participer à la bêta et plus de 15 millions de joueurs ont installé le fichier APK. Des chiffres qui traduisent un vif engouement alors que le jeu n’est pas diffusé sur le Play Store. Epic Games a en effet décidé de ne proposer son titre qu’en marge de la boutique de Google, une décision qui lui permet d’échapper à la commission de 30 % que prend Google.

Pour le télécharger, il faut passer par le site officiel d’Epic Games et les joueurs ont répondu présents. L’éditeur ajoute : « Bien que la participation à la bêta Android se fasse pour le moment sur invitation uniquement, le taux de joueurs invités qui jouent effectivement est similaire à celui de la bêta pour iOS ». À noter qu’Epic Games n’est pas le seul à s’opposer aux taxes de Mountain View et d’Apple, Netflix ou Spotify ont eux aussi pris des mesures.

Outre ces chiffres, l’équipe Fortnite en profite pour revenir sur le développement de l’application. Elle évoque « un défi unique » pour proposer un jeu et sur toutes les plateformes et des parties multiplateformes. Epic Games explique qu’une équipe travaille depuis janvier 2018 sur la version Android de son jeu et qu’elle a dû faire face aux problèmes de fragmentation de la plateforme de Google. En effet, le nombre et la variété des appareils Android, des versions du système d’exploitation et des versions des pilotes « ont été les principaux obstacles à surmonter ».  La firme américaine salue d’ailleurs le travail de ses partenaires, dont celui de Samsung et des ingénieurs de Google. Le Samsung Galaxy Note 9 vient d’ailleurs d’être au cœur d’un tournoi Fortnite officiel à l’ESWC METZ 2018.

Vers une amélioration des performances et une guerre contre les malwares

Epic Games relève néanmoins que l’adoption de la dernière version d’Android est beaucoup plus importante qu’elle ne l’avait anticipé pour les appareils ayant jusqu’à 2 ans. Ainsi, 92 % des utilisateurs de Fortnite utilisent Android 8 Oreo ou plus récent et environ 8 % utilisent Android 7 Nougat. Pour le reste, 0,5 % des joueurs utilisent une version datant de 2015 ou antérieure. Les chiffres de l’éditeur sont toutefois peu surprenants dans la mesure où il a décidé de proposer une compatibilité limitée aux smartphones récents et donc susceptibles d’embarquer une version à jour de l’OS.

Enfin, le studio évoque les étapes à venir concernant le développement de son jeu. Il explique concentrer ses efforts sur l’amélioration des performances du jeu sur tous les appareils compatibles et cherche à voir s’il est possible de proposer Fortnite sur des téléphones plus anciens et plus lents. Epic Games prévient toutefois qu’il ne pourra pas « remonter trop loin en arrière » et entend faire « la guerre » aux malwares qui tentes d’escroquer les joueurs.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.