LaboFnac

Cambridge Analytica : Facebook annonce que 87 millions d’utilisateurs sont concernés

Nouveau rebondissement dans l'affaire Cambridge Analytica. Le réseau social a revu à la hausse le nombre d'utilisateurs dont les données ont été exploitées illégalement par l'entreprise britannique. Au total, 87 millions de comptes Facebook sont concernés.

Facebook tremble depuis que l’affaire Cambridge Analytica a été révélée. Le réseau social et son patron fondateur Mark Zuckerberg enchaînent les interviews et les communiqués, multipliant les promesses et les excuses. Une communication bien rodée qui n’empêche pas cette affaire de faire vaciller le roi des réseaux sociaux. Le scandale pourrait d’ailleurs prendre une nouvelle ampleur.

Facebook

© Facebook

Dans un long communiqué, la firme annonce de nouvelles mesures pour réduire l’accès aux données personnelles de ses utilisateurs. Le géant américain en profite pour revenir sur le scandale qui le touche actuellement. « Au total, nous pensons que les informations Facebook de jusqu’à 87 millions d’utilisateurs – la plupart aux États-Unis – ont pu être partagées de façon indue avec Cambridge Analytica« , écrit Mike Schroepfer, le directeur de la technologie du réseau social. Une phrase lourde de sens puisque Facebook revoit ici à la hausse le nombre d’utilisateurs concernés par ce scandale sans précédent. Les premières estimations tablaient sur environ 50 millions d’usagers affectés, rappelle l’Agence France-Presse.

Plus de 210 000 internautes français sont concernés

Mike Schroepfer a également publié un « top 10 » des pays les plus touchés. Un classement où la France n’apparaît pas, mais le site Les Échos annonce que 211 667 utilisateurs français ont pu voir leurs données être collectées illégalement.

Cambridge Analytica Facebook

© Facebook

Ces internautes sont amis avec les 76 personnes qui ont installé l’application de CA. Au moment des faits, en 2014, les applications autorisées par une personne avaient accès aux données de ses amis, ce qui explique le très grand nombre de personnes affectées. Au total, 270 000 personnes ont répondu au questionnaire mis en place par Cambridge Analytica, mais les données de 87 millions de leurs amis ainsi pu être récupérées.

Pour rappel, la firme Cambridge Analytica a utilisé une application, baptisée thisisyourdigitallife, pour se constituer cette base de données. Elle a ensuite travaillé pour la campagne de Donald Trump. Selon plusieurs médias, Facebook était au courant depuis 2015 de l’existence de cette application capable de récolter les données des utilisateurs. Le réseau social a fini par prendre des mesures et se dit « scandalisé d’avoir été trompé », mais l’affaire a d’importantes répercussions. Ces révélations font l’objet d’enquêtes et de plaintes des deux côtés de l’Atlantique et bousculent les plans de Facebook. L’affaire relance également le débat sur la protection de la vie privée et des données personnelles. Facebook a récemment annoncé de nouvelles mesures pour apaiser les critiques et promet davantage de transparence.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.