LaboFnac

Android Q : Google lance la bêta et présente les principales nouveautés à attendre

Alors qu’Android Pie est encore attendu sur de nombreux terminaux, la version qui lui succédera se montre déjà, même si ce n’est que sous forme de bêta. Tour d’horizon des principales nouveautés d’Android Q.

S’il faudra sans doute attendre l’été pour le lancement officiel d’Android Q – et aussi pour en découvrir le nom complet d’ailleurs -, Google vient déjà d’en dévoiler les principales nouveautés sur son blog dédié aux développeurs. Et pour cause. Il vient aussi de mettre en ligne, pour ces derniers toujours, la première preview de la prochaine version de son système d’exploitation mobile. Il faut pour pouvoir en profiter disposer d’un smartphone Pixel et le statut de développeur n’est pas réellement indispensable puisque le programme Android Bêta est ouvert à quiconque remplit cette condition. Il n’y a toutefois pour l’heure pas grand intérêt à passer sur Android Q en tant que simple utilisateur. Au contraire même.

Compte tenu du stade encore peu avancé de son développement, Android Q a pour l’heure toutes les chances de présenter « des erreurs et des défauts susceptibles d’affecter le bon fonctionnement de votre appareil, » comme l’indique Google sur la page d’inscription. Vous voilà donc prévenus. Mais ces problèmes mis à part, Android Q est-il un bon cru ?

Android Q

© Google

Android s’adapte aux écrans pliables

Commençons le tour des nouveautés par celle qui était sans doute la plus prévisible compte tenu de l’actualité mobile. Les appareils pliables commencent à apparaître, notamment chez Samsung et Huawei, et Google prépare évidemment diverses optimisations afin d’améliorer l’affichage sur les grands écrans que présentent ces appareils une fois dépliés. La confidentialité des données restent cependant aussi au cœur des préoccupations de la firme, qui proposera notamment un nouveau système d’autorisation pour gérer plus finement l’accès à la localisation que demandent les applications. Il sera ainsi possible de leur octroyer cet accès uniquement lorsqu’elles sont en service, plutôt que de leur donner un accès complet ou de le bloquer entièrement.

Android Q

© Google

Sécurité renforcée, et réglages simplifiés

Les utilisateurs gagneront également avec Android Q plus de contrôle sur les différents fichiers auxquels peuvent accéder les applications, et Google entend aussi limiter l’activité des applications en arrière-plan afin d’éviter qu’elles ne viennent interrompre l’utilisateur s’il est déjà occupé. Quelques exemples sont donnés, tels un appel entrant ou une alarme, mais un nouveau niveau de notification de « haute priorité » devrait tout de même permettre aux développeurs d’envoyer des alertes au besoin.

Autre petite nouveauté appréciable, Android Q permettra d’accéder à l’intégralité du panneau de contrôle du Wi-Fi ou du Bluetooth directement au sein des applications lorsqu’elles en demandent l’activation, plutôt que d’imposer à l’utilisateur un aller-retour dans les Paramètres. Notons au passage l’apparition d’un mode Wi-Fi « haute performance » alors que des changements ont aussi été apportés pour renforcer la sécurité autour des connexions sans fil. Des améliorations, via une nouvelle option Sharing Shortcuts que pourront utiliser les développeurs, sont aussi à attendre afin de partager plus facilement et plus rapidement des contenus avec d’autres utilisateurs, et Google n’a évidemment pas oublié la prise de vue.

Android Q

© Google

Du bokeh partout !

Si Android Q n’entend rien révolutionner en la matière, il introduira néanmoins un nouveau format d’image ouvert et baptisé Dynamic Depth. Celui-ci devrait permettre aux développeurs d’exploiter, dans leurs applications, les données de profondeur qu’utilisent certains smartphones pour créer du bokeh en les associant, sous forme de métadonnées XMP, au fichier JPG. Et selon Google, ce format Dynamic Depth pourrait, outre multiplier les effets visuels au sein des applications de prise de vue, favoriser l’essor de la capture 3D et de la réalité augmentée (AR). À condition bien sûr que les constructeurs l’adoptent, ce à quoi travaille activement la firme de Mountain View.

Effets possibles avec Dynamic Depth

Effets possibles avec Dynamic Depth © Google

Notons enfin aussi qu’Android Q supportera une flopée de nouveaux codecs pour la lecture multimédia – AV1 et HDR10+ pour la vidéo et Opus pour l’audio – et que divers changements seront introduits au niveau du système pour en améliorer la réactivité, notamment via Android Runtime (ART). Aucune mention en revanche des points évoqués précédemment, comme le thème sombre ou le mode bureau façon Samsung DeX. Mais avec un lancement sans doute prévu à l’été, Google a encore le temps d’ajouter des fonctionnalités s’il le souhaite.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.