LaboFnac

Apple : la Commission européenne autorise le rachat de Shazam

La Commission européenne a finalement validé le rachat de Shazam par Apple. Après plusieurs mois d'enquête, Bruxelles a conclu que le projet de Cupertino ne présentait pas de risque concurrentiel.

La Commission européenne a décidé de donner son feu vert au projet de rachat de Shazam par Apple. La firme de Cupertino avait annoncé l’acquisition de la célèbre application de reconnaissance musicale en décembre 2017, pour un montant estimé à 400 millions d’euros. Mais Bruxelles s’était penché sur le projet du géant californien en ouvrant une enquête approfondie en avril dernier.

Shazam

© Shazam

L’UE inquiète pour les données… et pour Spotify ?

Comme on pouvait s’y attendre depuis la fin du mois d’août, la Commission a finalement dit oui. Elle a conclu que l’opération « n’affecterait pas la concurrence dans l’Espace économique européen ou une partie substantielle de celui-ci ». Dans un communiqué, Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence a expliqué : « Les données sont des éléments essentiels de l’économie numérique. C’est pourquoi nous devons soigneusement examiner les opérations qui débouchent sur l’acquisition de jeux de données importants, notamment de données potentiellement commercialement sensibles, afin de veiller à ce qu’elles ne restreignent pas la concurrence. Au terme d’une analyse approfondie des données musicales de Shazam et de ses données concernant les utilisateurs, nous avons conclu que leur acquisition par Apple ne réduirait pas la concurrence sur le marché de la diffusion numérique de musique en continu ».

Apple Music & Shazam, des services complémentaires

En menant une enquête approfondie, la Commission souhaitait déterminer « si Apple obtiendrait l’accès à des données commercialement sensibles concernant les clients de ses concurrents pour ce qui est de la fourniture de services de diffusion de musique en continu dans l’EEE [Espace économique européen] ». De plus, Bruxelles voulait vérifier « si ces données lui permettraient de cibler directement les clients de ses concurrents afin de les encourager à changer de fournisseur et à opter pour Apple Music ». Un élément qui aurait pu désavantager des rivaux tels que Spotify, Deezer ou Qobuz.

Valorisée à 400 millions de dollars et leader de la reconnaissance musicale, la position de Shazam sur le marché était également au coeur des interrogations de l’UE. L’enquête devait déterminer  « si les concurrents d’Apple Music subiraient un préjudice dans le cas où Apple, à l’issue de l’opération, cessait d’émettre des recommandations les concernant depuis l’appli Shazam ».

Apple Music

© Capture d’écran / Apple.com

Finalement, l’institution a conclu qu’Apple et Shazam proposaient des services complémentaires et ne se faisaient donc pas concurrence. Concernant l’accès aux données de Shazam, elle indique que cela « n’augmenterait pas significativement la capacité d’Apple de cibler les amateurs de musique, et toute pratique visant à inciter les clients à changer de fournisseur n’aurait qu’un effet négligeable ». Il n’y a donc pas de risque de voir les concurrents d’Apple Music être évincés du marché. De plus, la Commision estime que Shazam « ne constitue qu’un point d’entrée d’importance limitée » pour les services de streaming rivaux.

Que va faire Apple avec Shazam ?

Le feu vert de Bruxelles permet à Apple de mettre la main sur l’application de reconnaissance musicale la plus utilisée en Europe et dans le monde. Un rachat important qui doit lui permettre de renforcer son offre Apple Music. En grande forme aux États-Unis, le service musical de Cupertino est le numéro deux du secteur en Europe et dans le monde, juste derrière Spotify. La firme suédoise est aujourd’hui la seule à tenir tête au géant américain, même s’il faudra surveiller les premiers pas de YouTube Music qui doit permettre à Google de se (re)lancer sur ce segment.

Avec cette opération, le fabricant de l’iPhone espère mieux concurrencer Spotify et continue à faire grossir son portefeuille d’abonnés. Apple Music revendique 50 millions d’abonnés en tenant compte des abonnés payants et des utilisateurs qui profitent de la période d’essai gratuite. Tim Cook et ses équipes devraient dévoiler de nouveaux chiffres lors de la keynote du 12 septembre et peut-être donner quelques pistes sur ses projets dans la musique.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.