LaboFnac

Apple confirme le rachat de l’activité de puces pour smartphones d’Intel

Apple a confirmé l'acquisition de l'activité de puces pour smartphones d'Intel pour un milliard de dollars. Cet accord va permettre à la firme de Cupertino d'accélérer le développement de ses propres puces pour iPhone.

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours, c’est désormais officiel. Via un communiqué, Apple a confirmé le rachat de la « majorité de l’activité modem d’Intel » pour un milliard de dollars, soit 897 millions d’euros. Cet accord intervient quelques mois après l’annonce par Intel de son retrait des puces pour modems 5G. La firme de Cupertino annonce que 2 200 salariés d’Intel rejoindront ses rangs, ainsi que de nombreux brevets.

Le modem XMM 8160 © Intel

En combinant les brevets acquis avec son portefeuille existant, Apple détiendra plus 17 000 brevets de téléphonie mobile. Ces derniers concernent des technologies sans fil, des protocoles pour les standards cellulaires, l’architecture et le fonctionnement des modems.

Apple accélère dans la course à la 5G

« Apple se réjouit de voir autant d’excellents ingénieurs se joindre à notre groupe de technologies cellulaires en pleine croissance, et on sait qu’ils vont prospérer dans l’environnement créatif et dynamique d’Apple. Ils, ainsi que notre importante acquisition de propriété intellectuelle innovante, nous aideront à accélérer le développement de nos futurs produits et permettront à Apple de se différencier davantage à l’avenir », indique le fabricant de l’iPhone. Avec cet accord, la firme à la pomme entend accélérer le développement de ses propres puces pour iPhone. Depuis quelques années, Apple souhaite en effet avoir le contrôle sur les principaux composants présents dans ses appareils. Cela permettrait au géant américain de ne plus être tributaire de ses fournisseurs – et parfois rivaux – et d’avoir une meilleure maîtrise de son matériel. Toutefois, le développement de puces « maison » prend du temps et les premiers modems 5G d’Apple ne devraient pas voir le jour avant 2025.

En attendant, Apple a décidé de renouer avec Qualcomm et d’enterrer la hache de guerre après des années de conflit. Néanmoins, l’entreprise dirigée par Tim Cook a payé cette réconciliation au prix fort et son fournisseur apparaît comme le grand gagnant de ce nouveau rapprochement.

Intel renonce à ses ambitions dans les smartphones 5G

Avant de retrouver Qualcomm, Intel s’était positionné comme l’unique fournisseur de puces pour les modems de l’iPhone. Le géant de Santa Clara, qui avait du mal à finaliser son modem 5G, a préféré se retirer de la course après cet accord. Son PDG, Bob Swan, confirme au passage que sa société a fait une croix sur les modems pour les smartphones, mais pas sur la 5G. « Cet accord nous permet de nous concentrer sur le développement de technologies pour le réseau 5G tout en conservant les technologies de propriété intellectuelle et de modem essentielles créées par notre équipe (…) Nous sommes impatients de consacrer tous nos efforts dans la 5G, là où elle répond le mieux aux besoins de notre clientèle mondiale, y compris les opérateurs de réseaux, les fabricants d’équipements de télécommunication et les fournisseurs de services de cloud computing », précise-t-il.

La transaction, évaluée à 1 milliard de dollars, devrait être finalisée au quatrième trimestre 2019.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.