LaboFnac

Apple confirme qu’il travaille sur ses propres puces modem

Le vice-président des technologies hardware d'Apple confirme que l'entreprise a commencé à développer ses propres modems. Élément clé des smartphones, la puce modem de la firme à la pomme pourrait patienter quelques années avant de faire ses débuts.

Apple souhaite maîtriser la partie hardware (composants) et software (logiciels) de ses appareils. Après des années sous la houlette du perfectionniste Steve Jobs, l’expression « on n’est jamais si bien servi que par soi-même » semble raisonner du côté de Cupertino. Lassée des difficultés techniques d’Intel à mettre au point un modem 5G, la firme à la pomme a cédé face à Qualcomm. Les deux sociétés ont mis de côté leurs différends pour permettre à Apple de ne pas prendre trop de retard en matière de 5G. Résultat, les derniers smartphones de la marque californienne sont tous compatibles avec la 5G.

Apple iPhone 12 5G

© Capture d’écran (Apple.com)

Un contretemps pour la société de Tim Cook qui n’a pas tout perdu avec son ex-fournisseur. À l’été 2019, Apple a confirmé le rachat de l’activité de puces pour smartphones d’Intel, mettant la main sur de nombreux brevets et les équipes de Santa Clara. Sans le confirmer, ce rachat était le signe de la volonté d’Apple de se détacher de ses fournisseurs en développant ses propres modems. Selon Bloomberg, le vice-président en charge des technologies matérielles a confirmé, lors d’une réunion interne, qu’Apple avait commencé à travailler sur la conception d’un modem maison.

« Cette année, nous avons lancé le développement de notre premier modem cellulaire qui permettra une autre transition stratégique clé », a expliqué Johny Srouji. « Des investissements stratégiques à long terme comme ceux-ci sont essentiels pour permettre à nos produits de fonctionner et pour nous assurer que nous disposons d’un riche portefeuille de technologies innovantes pour notre avenir ».

Ce modem prendrait place sur les futurs produits de la marque, à commencer par l’iPhone ou l’iPad. Il assurerait une connexion avec les réseaux mobiles comme la 5G, mais son développement prend du temps. Johny Srouji ne se risque pas à donner de date concernant l’arrivée des premiers modems, alors qu’Apple et Qualcomm ont conclu un contrat de licence de six ans. Le groupe de Cupertino pourrait donc attendre 2025 pour proposer ses puces 5G et s’éloigner de Qualcomm. Ce dernier tire environ 11 % de ses revenus d’Apple.

Des raisons d’y croire

Apple reconnaît que le rachat de l’activité modem d’Intel l’a aidé pour démarrer le développement de ses propres modems. Ces derniers pourraient prendre place dans les ordinateurs portables de la marque, déjà équipés de puces Apple Silicon. La société souhaite également progresser sur ce plan et pourrait franchir une nouvelle étape importante dans la maîtrise du hardware. Les SoC destinés aux iPhone ou iPad et l’arrivée de la puce M1 ont confirmé que les équipes de Tim Cook ne manquent pas d’ambition.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.