LaboFnac

Le MacBook 12″ ferait son retour sous ARM avec une autonomie record

Apple souhaite lancer ses premiers Mac équipés de puces ARM avant la fin de l'année. Le MacBook 12" pourrait en profiter pour faire son retour en s'équipant d'une puce A14X. Très léger, il offrirait jusqu'à 20 heures d'autonomie.

Apple a confirmé lors de la keynote d’ouverture de la WWDC 2020 l’arrivée en fin d’année des premiers Mac sous ARM. Cette annonce importante pour la firme à la pomme, attendue depuis de nombreuses années, pourrait faire le bonheur du MacBook 12 pouces. Apparu en 2015 avec la première génération du décrié clavier papillon, ce MacBook à vocation nomade a fait les frais du retour au premier plan du MacBook Air en 2019. Disparu des étals, il pourrait faire son retour d’ici la fin de l’année en s’équipant d’une puce Apple Silicon A14X, selon le China Times. Ce processeur connu sous le nom de Tonga est gravé en 5 nm par TSMC.

Apple MacBook 12"

© Apple

Compact, ce MacBook avec écran Retina de 12 pouces disposerait d’au moins un port USB-C et pèserait moins d’un kilogramme. Le précédent modèle doté d’un processeur Intel Core M très basse consommation affichait 920 grammes sur la balance. La présence d’une puce Silicon lui permettrait de revendiquer une autonomie comprise entre 15 et 20 heures, contre 10 à 12 heures pour son prédécesseur. L’architecture ARM est en effet réputée pour sa faible consommation d’énergie et Apple a justifié son passage vers ces puces par la volonté de proposer des « processeurs plus puissants, dotés des meilleures performances par watt » sur ses machines.

Comme un air d’iPad Pro pour le MacBook 12″

Toujours selon China Times, le nouvel iPad Pro devrait également intégrer la puce A14X et un GPU Apple gravé en 5 nm (nom de code Lifuka) pourrait son apparition dans l’iMac. Il faudra toutefois attendre 2021 pour voir cette puce graphique faire ses grands débuts. À noter que la firme de Cupertino profiterait de l’arrêt de la production des puces Kirin de Huawei pour faire pression sur TSMC et s’assurer que son fournisseur dispose d’une capacité de production suffisante.

Cette annonce est peu surprenante dans la mesure où les puces Apple Silicon sont d’abord attendues dans des machines portables. La firme de Cupertino devrait attendre avant de les intégrer sur ses modèles « Pro » les plus performants, même si des rumeurs évoquent un MacBook Pro de 13 pouces sous ARM pour la fin de l’année. Du côté des ordinateurs de bureau, tous les regards sont tournés vers l’iMac de 24 pouces.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.