LaboFnac

Apple ne veut pas d’applications de minage de cryptomonnaies sur son App Store

Apple a profité de la WWDC pour faire évoluer les règles de validation de l'App Store et interdit désormais le minage de cryptomonnaies. Ce nouveau règlement s'applique sur toutes les plateformes du géant américain.

La WWDC 2018 a été marquée par de nombreuses annonces logicielles pour Apple comme la présentation d’iOS 12, mais aussi des ajustements concernant l’App Store. La firme de Cupertino a en effet profité de cet événement qui cible les développeurs pour modifier les règles de validation de son magasin d’applications.

Dans sa section dédiée à la compatibilité matérielle (Hardware Compatibility), Apple indique que « les applications, y compris les publicités tierces affichées en leur sein, ne peuvent pas exécuter des processus d’arrière-plan sans rapport, tels que l’extraction de cryptomonnaie ». Le site AppleInsider ajoute que ces nouvelles règles sont valables pour les applications distribuées sur l’App Store ou le Mac App Store. Ainsi, toues les plateformes et tous les appareils du géant américain sont concernés, des terminaux sous iOS à ceux sous macOS en passant par son OS pour Apple TV et celui de ses montres connectées.

Bitcoin

© Creative Commons / MichaelWuensch

Apple comme Facebook et Google

Avec cette décision, Apple freine les ambitions des développeurs qui souhaitaient financer leurs applications grâce au minage de cryptomonnaie. Plus tôt cette année, l’application Calendar 2 avait fait parler d’elle en proposant de débloquer ses fonctions premium si vous acceptiez de miner de la cryptommonaie. Une alternative aux modes de paiement classiques qui n’étaient pas vraiment du goût d’Apple. Ce cas avait également mis en lumière différents problèmes et suscitait la controverse. L’app avait en effet un impact significatif sur les performances de la machine, en raison d’un processeur beaucoup trop sollicité, entraînant une chauffe importante et une diminution de l’autonomie. Les iPhone pourraient eux aussi être affectés par ces problèmes et la firme californienne semble plutôt décidée à protéger ses utilisateurs des applications qui pourraient miner de la monnaie virtuelle à leur insu.

À noter que ce nouveau règlement n’interdit pas les applications Portefeuilles qui permettent de stocker des devises virtuelles. Ces dernières sont autorisées à condition que les développeurs soient inscrits en tant qu’organisation. Apple n’est pas la première société à prendre des mesures contre les cryptomonnaies. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter ont réagi, ainsi que Google. La firme de Mountain View a banni les publicités et décidé de supprimer les extensions Chrome qui minent des cryptomonnaies.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.