LaboFnac

Apple pourrait lancer un « SiriOS » afin d’améliorer son assistant

Apple est à la traîne dans le domaine des assistants personnels avec un Siri qui peine à concurrencer Google Assistant ou Alexa. Pour remédier à ce problème, la firme de Cupertino pourrait dévoiler un "SiriOS" lors de la WWDC 2020.

Présent depuis plusieurs années sur les appareils de la Pomme, Siri est à la traîne derrière Google Assistant ou Alexa. Lors du lancement du HomePod, une étude indiquait que l’assistant d’Apple n’était pas au niveau de ses principaux concurrents. Pour la société Mangrove Capital Partners, Apple « a été moins efficace pour construire un écosystème autour de la voix » et va devoir trouver une stratégie. Cette société d’investissement luxembourgeoise a publié son Voice Tech Report (PDF) pour l’année 2019, un rapport d’une dizaine de pages qui s’intéresse aux interfaces vocales et leur évolution.

Apple Siri

© Capture d’écran (Apple)

Selon la société, il ne fait aucun doute que « nous revenons à l’interface utilisateur d’origine, la voix ». Après des années à taper sur des claviers ou sur des écrans tactiles, la « voix » est présentée comme la prochaine révolution. Elle va « transforme[r] progressivement notre façon d’interagir avec le monde numérique » et les assistants auront un rôle important à jouer, s’appuyant notamment sur l’intelligence artificielle et le machine learning. Mangrove estime que la vision d’Apple dans ce domaine est moins claire qu’il y a quelques années, faisant référence au Knowledge Navigator (navigateur de connaissances) évoqué en 1987. Toutefois, la firme est loin d’abdiquer et Mangrove Capital Partners assure que « la communauté de la voix » s’attend à ce qu’Apple lance un SiriOS en 2020, à l’occasion de la WWDC.

Apple doit rattraper son retard

Ce projet doit lui permettre d’accélérer l’innovation et l’adoption de son assistant en donnant davantage de place aux développeurs. Apple propose actuellement SiriKit aux développeurs, mais il est possible qu’un SiriOS fonctionne facilement sur iOS, iPadOS et macOS, note 9to5Google. Selon Bret Kinsella de Voicebot.ai, un « SiriOS est souhaitable pour permettre l’innovation et est considéré par beaucoup comme nécessaire pour répondre aux progrès réalisés par Amazon et Google avec leurs assistants vocaux ». Mangrove estime pour sa part que le lancement de SiriOS déclenchera d’importants changements alors que le marché des assistants vocaux pourrait atteindre les 1 000 milliards de dollars dès 2025.

Le rapport insiste également sur l’importance de maintenir la vie privée. Alors que la découverte de microphones dans les appareils Nest ou les écoutes de Google ou Amazon font polémiques, Apple pourrait se démarquer en mettant l’accent sur le respect de la vie privée des utilisateurs. La firme de Cupertino est connue pour son engagement dans ce domaine, Mangrove note d’ailleurs qu’Apple s’est montré « particulièrement efficace » sur ce point. Le document rappelle également la « décision judicieuse » de s’offrir Silk Labs, une société spécialisée dans l’IA embarquée, fonctionnant en local, pour préserver la vie privée et éviter de passer par le cloud.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’une rumeur et Apple n’a pas réagi. La société luxembourgeoise prévoit également la mort du clavier d’ici cinq à dix ans au profit de la voix ou de nouvelles catégories de produits comme les smartphones sans écran.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.