LaboFnac

Apple se rapproche de Volkswagen pour ses véhicules autonomes

Apple avance à petits pas dans l'univers automobile et a finalement décidé de se rapprocher de Volkswagen pour réaliser des navettes autonomes.

La firme de Cupertino nourrit des ambitions dans le développement des voitures autonomes et cela semble enfin se concrétiser. Le New York Times rapporte qu’Apple se serait rapproché de Volkswagen pour transformer des vans T6 Transporter en navettes autonomes destinées à transporter les employés de la firme californienne.

D’après nos confrères, l’entreprise italienne Italdesign sera chargée de transformer ses véhicules qui conserveront une base Volkswagen au niveau du cadre, des roues et du châssis. Apple apportera sa touche en remplaçant de nombreux composants comme le tableau de bord et les sièges et ajoutera des ordinateurs, des capteurs ainsi qu’une grande batterie de voiture électrique. Ces navettes seront d’abord déployées dans la Silicon Valley pour transporter les employés entre les deux campus Apple. Un conducteur sera présent pour reprendre le contrôle du véhicule si nécessaire et un ingénieur prendra place côté passager pour suivre les performances du T6 Transporter. Toujours selon le New York Times, ce projet porte le nom de code Jetstream et semble plus concret que le fameux projet Titan.

Volkswagen Multivan T6

© Volkswagen

Apple revoit ses ambitions à la baisse

Lancé il y a quelques années par Apple, ce projet semble avoir du plomb dans l’aile et la firme a décidé de revoir ses ambitions à la baisse. Cupertino souhaitait d’abord développer ses propres véhicules. Une tâche compliquée, comme le montrent les difficultés rencontrées par Tesla. Elle a ensuite décidé de se « concentrer sur les systèmes de conduite autonome », comme l’expliquait Tim Cook l’an dernier à Bloomberg. Pour le PDG,  ce système est « une technologie centrale que nous [Apple] considérons comme très importante ». Il ajoute qu’elle est « la mère de tous les projets d’intelligence artificielle » et « l’un des projets d’intelligence artificielle les plus difficiles sur lesquels travailler actuellement ». Finalement, Apple a pris la décision de s’orienter vers une navette autonome pour son propre usage, mais là encore tout ne s’est pas passé comme prévu.

En effet, le géant californien a dû se contenter d’un partenaire automobile qui n’était pas son premier choix. Au cours des dernières années, Apple a cherché à se rapprocher de BMW et Mercedes-Benz pour développer un véhicule électrique, explique le New York Times. Les négociations n’ont rien donné en raison des exigences d’Apple et la firme s’est finalement tournée vers un autre constructeur allemand. Un choix qui devrait lui éviter de prendre encore plus de retard dans ce domaine. Son rival Google avec Waymo et plusieurs start-ups ont déjà multiplié les essais sur routes ouvertes, même si certains programmes ont dû mettre un frein à leurs tests. C’est notamment le cas d’Uber après qu’un véhicule autonome a été impliqué dans un accident mortel.

Prévues pour fin 2018, les navettes Volkswagen pourraient avoir du retard et on ne sait pas si ce partenariat s’étendra à d’autres projets. À défaut de révolutionner l’automobile, cela pourrait permettre à Apple d’enfin entrer dans ce secteur après des tests sur des véhicules Lexus.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.