LaboFnac

D’après Apple, le retrait du chargeur permet d’économiser 816 000 tonnes de métaux

Apple estime que l'absence de chargeur de ses boîtes permet d'éviter l'extraction de 861 000 tonnes de cuivre, d'étain et de zinc. C'est ce qu'annonce la marque à l'occasion de la publication de son dernier rapport environnemental.

Chaque année, l’approche du Jour de la Terre (22 avril) est l’occasion pour Apple de faire le point sur son action dans le domaine environnemental. Le sujet intéresse la firme de Cupertino qui tente de se mettre au vert et publie chaque année un rapport environnemental. La dernière édition est l’occasion pour Apple de revenir sur plusieurs annonces récentes, à commencer par son plan pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. Rappelons que la société californienne se veut déjà neutre en carbone en matière d’émission rejetée par ses activités propres et que le projet porte sur l’ensemble de son activité.

Apple pomme

© Image par Steve Buissinne de Pixabay

Cet effort passe par le développement du robot Daisy et l’utilisation de matériaux recyclés ou à faible empreinte carbone. Apple tente également d’améliorer l’efficacité énergétique de ses appareils, grâce notamment au développement de ses propres puces. Dans son rapport (PDF), le géant américain estime que la puce M1 de ses derniers Mac a permis de réduire l’empreinte carbone de son Mac mini de 34 %. Au cours des douze dernières années, Apple a réduit de plus de 70 % la consommation moyenne d’énergie de ses produits, rapporte le site Engadget. Il y a quelques jours, la marque à l’origine de l’iPhone s’était également félicitée d’avoir convaincu « plus de 110 de ses fournisseurs et partenaires » de passer à 100 % d’énergie renouvelable.

861 000 tonnes de métaux économisées en ne fournissant plus de chargeur

L’ambition d’Apple mène aussi à des mesures plus controversées, comme la suppression du chargeur et des écouteurs accompagnant traditionnellement ses smartphones. Selon la firme de Cupertino, cette décision a permis d’économiser 816 000 tonnes de cuivre, d’étain et de zinc. « Depuis que nous les [les adapteurs secteurs] avons retirés des emballages de l’iPhone et de l’Apple Watch l’année dernière, nous avons évité l’extraction d’une quantité importante de matériaux de la terre et nous avons éliminé les émissions liées à leur traitement et à leur transport », explique Apple. L’option choisie par le constructeur a aussi permis d’utiliser des emballages plus petits et plus légers, permettant l’expédition de « plus de boîtes à la fois » et de réduire l’empreinte carbone liée à leur transport.

« Un emballage plus petit nous permet de placer jusqu’à 70 % de boîtes d’iPhone 12 en plus par palette […]. La suppression de ces adaptateurs était un changement audacieux pour Apple, et un changement nécessaire pour notre planète », ajoute la firme. En France, la firme est toutefois contrainte de vendre ses iPhone avec des EarPods et doit donc proposer… deux boîtes. Depuis cette annonce, d’autres constructeurs ont décidé de supprimer le chargeur dans la boîte de leurs appareils. Terminons ce tour d’horizon par l’annonce, il y a quelques jours, de la création d’un fonds doté de 200 millions de dollars visant à accélérer la mise en œuvre de solutions naturelles pour lutter contre le changement climatique. Lancé en partenariat avec l’organisation Conservation International et Goldman Sachs, le « Restore Fund » veut soutenir la reforestation.

Derrière le discours, des questions

Toutes ces mesures, présentées par Apple et d’autres comme bénéfiques pour la planète, cachent également une réalité économique et des contradictions. Le chargeur rapide est en train de devenir un accessoire tandis que la neutralité carbone ne signifie pas la fin des émissions de dioxyde de carbone. L’an dernier, la firme confiait vouloir réduire ses émissions de 75 % d’ici 2030 et mettre en place des « solutions innovantes » d’élimination du dioxyde de carbone pour les 25 % d’émissions restantes.

Enfin, ce projet passe également par l’allongement de la durée de vie des produits. Les progrès réalisés ces dernières ont davantage poussé au renouvellement et si Apple se distingue en proposant un long suivi, la marque fait aussi le choix de renouveler chaque année son catalogue et de multiplier les déclinaisons. Apple a dévoilé cinq nouveaux modèles en 2020 (iPhone SE, iPhone 12, iPhone 12 Pro, iPhone 12 mini et iPhone 12 Pro Max) et deux autres versions sont toujours en production (iPhone Xr et iPhone 11). En parallèle, Apple a déjà donné rendez-vous le 20 avril pour une nouvelle keynote.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.