LaboFnac

Apple songe à lancer son propre moteur de recherche

Apple développerait son propre moteur de recherche pour s'affranchir de Google, rapporte le Financial Times. Ce projet pourrait être lié à la décision des autorités américaines de se pencher sur l'accord très lucratif signé entre le groupe de Cupertino et le géant de l'Internet.

Google et Apple équipent la quasi-totalité des smartphones de la planète avec Android et iOS. Une écrasante domination de la part de deux rivaux qui ont adopté une philosophie différente, ce qui ne les empêche pas de s’allier lorsqu’il est question de dominer le monde des nouvelles technologies. Depuis quelques années, un accord permet au moteur de recherche de Google d’être proposé sur l’iPhone et d’autres appareils frappés d’une Pomme. Une initiative qui rapporte gros à Apple puisque le géant de l’internet n’hésite pas à payer pour cela plusieurs milliards de dollars (entre 8 et 12), comme nous l’expliquions il y a deux ans. Pour la firme de Mountain View, le fait d’apparaître comme principal moteur de recherche sur iOS lui permet d’asseoir sa domination dans la recherche web.

Apple logo

© Thomas Estimbre/LaboFnac

Un moteur de recherche pour échapper à la justice américaine ?

Cette situation et cet accord très lucratif sont aujourd’hui dans le viseur du ministère de la Justice des États-Unis. Déjà sanctionné en Europe, Google est également poursuivi par les autorités américaines pour abus de position dominante. Si l’on en croit les informations du Financial Times, l’accord entre Google et Apple serait menacé et la firme de Cupertino souhaite prendre les devants en développant son propre moteur de recherche. La société de Tim Cook multiplierait les efforts pour s’offrir une alternative à Google Search qui lui permettrait de s’éloigner de son grand rival. La dernière version de son système d’exploitation, iOS 14, confirme cette tendance avec des modifications dans la présentation des résultats de recherche. La firme à la pomme croquée n’hésite pas à gérer certaines requêtes et à afficher ses propres résultats et suggestions plutôt que ceux de Google.

Le quotidien britannique rappelle également que Cupertino a recruté John Giannandrea il a deux ans. Vice-président senior de l’apprentissage automatique et de la stratégie d’intelligence artificielle chez Apple, il a auparavant dirigé les départements de recherche et intelligence artificielle de Google. « Ils [Apple] ont une équipe crédible qui, je pense, a l’expérience et la profondeur nécessaires, s’ils le voulaient, pour construire un moteur de recherche », explique Bill Coughran, l’ancien chef de l’ingénierie de Google et associé chez Sequoia Capital. Si Apple dispose de moyens considérables, il apparaît difficile de concurrencer Google sur son propre terrain. Le groupe de Cupertino pourrait toutefois miser sur le fait d’être plus respectueux de la vie privée de ses utilisateurs que son concurrent. En Europe, rappelons que Google fait également face à la fronde de plusieurs moteurs de recherche alternatifs.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.