LaboFnac

Apple : vers des Mac équipés de puces ARM dès 2020 ?

Apple pourrait proposer des Mac équipés de puces ARM dès 2020, selon Ming-Chi Kuo. Évoquée depuis plusieurs années, la rumeur prend de l'ampleur depuis quelques mois et marquerait un tournant dans l'histoire de la Pomme.

La rumeur des puces ARM dans des Mac ou MacBook n’est pas nouvelle, elle revient régulièrement depuis quelques années déjà. Elle a néanmoins pris une ampleur inédite cette année avec les révélations de Bloomberg. En avril dernier, le site américain évoquait l’ambition d’Apple de créer un univers dans lequel ses différentes familles d’appareils fonctionneraient de manière plus proche, avec des interactions facilitées. Ce projet, appelé en interne « Kalamata », n’en serait encore qu’à ses balbutiements. Et la tâche s’annonce compliquée, même lorsqu’on s’appelle Apple. Pourtant, la firme de Cupertino avancerait à grands pas et pourrait présenter ses premiers Mac sous ARM dès 2020 ou 2021.

Apple logo

© Creative Commons

L’information reprise par AppleInsider vient de Ming-Chi Kuo, un nom bien connu lorsqu’il s’agit d’évoquer les futurs produits Apple. L’analyste du cabinet TF International Securities fournit une note remplie de nouvelles informations plutôt intéressantes concernant Cupertino. Première information de taille, il confirme que le géant américain et le fondeur taïwanais TSMC vont continuer à travailler en étroite collaboration pendant au moins deux ans. Ming-Chi Kuo assure que TSMC sera encore l’unique fournisseur du A13 en 2019 et du A14 en 2020. Cette dernière devrait alors avoir la particularité d’être intégrée dans des Mac pour la première fois, confirmant ainsi l’arrivée d’ARM dans les machines Apple dès 2020 ou 2021.

En réalité, les observateurs auront noté que ces puces ARM, qui équipent notamment les iPhone et iPad, sont déjà présentes dans les Mac. Les MacBook Pro et l’iMac Pro ont déjà la particularité de proposer une puce ARM Apple T2 chargée de renforcer la sécurité et les performances des machines. Elles ne sont toutefois utilisées que pour cette tâche précise, la majeure partie des calculs restant à la charge des processeurs Intel. Ces derniers sont présents depuis douze ans dans les ordinateurs frappés d’une Pomme et ont contribué au retour au premier plan d’Apple.

iMac Pro iFixit

© iFixit

Apple veut avoir encore plus le contrôle de ses machines

La firme de Tim Cook souhaiterait pourtant mettre fin à cette collaboration fructueuse et une transition vers des puces ARM présenterait des avantages. Le premier est qu’Apple aurait encore plus de contrôle sur la partie hardware (matérielle) de ses machines, une donnée importante pour Apple qui a toujours pris soin de verrouiller son environnement. L’autre raison serait financière : la société californienne pourrait baisser le coût de fabrication d’un Mac en passant sous ARM. Cela lui permettrait, éventuellement, de proposer des produits moins chers. Enfin, on sait qu’un tel changement ne ferait pas forcément peur à une firme qui est déjà passée des processeurs 68K au PowerPC, puis des processeurs PowerPC aux processeurs Intel x86. Les époques étaient toutefois différentes et la transition ne se ferait pas sans heurts, comme nous l’expliquions déjà en avril.

Dans son rapport, Ming-Chi Kuo revient d’ailleurs sur un argument qui pourrait freiner les ambitions d’Apple. Un tel changement serait un pari à double tranchant pour Apple. Une puce ARM permettrait de se démarquer de la concurrence, mais risque de faire peur au marché « pro » qui verrait d’un mauvais œil la perte des fonctions de virtualisation. Dans tous les cas, un passage de la plateforme x86 à une solution ARM prendra du temps et ne pourrait être que partiel. On peut s’attendre à ce que la firme décide de faire cohabiter pendant une période de transition un parc de machines utilisant des processeurs Intel avec de nouveaux Mac d’entrée de gamme équipés de puces ARM.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.