LaboFnac

Apple veut chasser les abonnements trompeurs de son App Store

Apple est confronté à un problème gênant dans l'App Store, celui des abonnements trompeurs. Certaines applications n'hésitent pas à tromper les utilisateurs pour qu'ils souscrivent à des abonnements payants, sans qu'ils ne s'en rendent compte et à des tarifs exorbitants.

Réputé pour gérer de main de fer son App Store, Apple doit faire face à un phénomène qui prend de l’ampleur, les abonnements cachés. Les sites Forbes et TechCrunch se sont intéressés à ce problème et ont découvert qu’un nombre croissant d’applications peu scrupuleuses n’hésitaient pas à tromper leurs utilisateurs. On pourrait croire le phénomène isolé, mais les enquêtes des deux sites américains permettent de constater que de nombreuses applications, parfois très bien classées et notées, ont recours à cette pratique.

Le cas de Scanner App a notamment retenu l’attention. Cette application permet de numériser des documents. Une pratique courante via son smartphone qui lui permet de figurer en 69e position des applications les plus rentables de l’App Store américain. Après une période d’essai, elle est facturée 3,99 dollars par semaine ou 4,99 dollars par semaine, une méthode qui rapporte à son éditeur 14,3 millions de dollars par an. Si certains utilisateurs se sont plaints de ce traitement, l’application a pourtant récolté 4,7 étoiles sur 5.

Apple App Store

© Labo Fnac

Autre cas intéressant, celui de QR Code Reader. Comme son nom l’indique, l’outil va scanner un code QR ou code-barres, mais cela peut coûter cher à l’utilisateur. Proposée « gratuitement », l’application s’accompagne d’une période d’essai et donne la possibilité de basculer vers une version « Pro » facturée 156 dollars par an. Là encore, de nombreux commentaires critiquent la méthode, mais l’application figure en bonne place avec une note de 4,6 sur 5. On peut évidemment douter de l’origine de ces commentaires qui permettent à la société de générer un revenu de 5,3 millions de dollars. De nombreux autres cas sont répertoriés, on appréciera tout particulièrement l’application WebTranslator for Safari qui s’accompagne d’un abonnement à 89,99 dollars par semaine, soit 4 680 dollars par an. Il était également possible d’opter pour Weather Alarms,  une application météo qui envoie des alertes météo pour 20 dollars par mois.

Apple veut favoriser l’abonnement

Des arnaques que nous n’avions pas forcément l’habitude de voir dans l’univers Apple et sur son App Store, réputé pour être plus sécurisé que le Play Store de Google. Suite à la publication de ces enquêtes, Cupertino a fait le ménage et de nombreuses applications de ce genre ont été éjectées de la boutique d’applications. Pourtant, si les dark patterns se sont fait une place de choix sur l’App Store, le problème vient peut-être de la marque à la Pomme. Contrairement au Play Store, Apple ne facilite pas la gestion des abonnements aux applications dans son interface. Il faut se rendre dans Réglages puis iTunes Store et App Store, cliquer sur son identifiant Apple et enfin se rendre dans Abonnements.

Apple iOS abonnements

© Apple

Comme son meilleur ennemi Google, Apple pousse vers le modèle de l’abonnement qui est particulièrement rentable. Le géant californien prélève en effet une commission de 30 % sur les abonnements effectués via l’App Store, puis 15 % au bout d’un an. La pratique a d’ailleurs tendance à exaspérer des géants tels que Spotify ou Netflix.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.