LaboFnac

Apple veut les grands quotidiens américains dans son service de presse

En mars dernier, Apple annonçait le rachat du service de presse numérique Texture. Quelques mois plus tard, la firme de Cupertino travaille sur sa future offre et serait entrée en discussions avec le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal.

Apple ne s’en cache plus, les services sont devenus une priorité et la firme américaine veut être sur tous les fronts. Porté par le succès d’Apple Music, Cupertino planche sur un service de streaming vidéo pour 2019 et souhaite devenir un acteur majeur de la presse en ligne. Déjà présent avec l’application Apple News, Apple avait annoncé en mars l’acquisition de Texture, un service de presse numérique surnommé le « Netflix des magazines ». Son modèle se rapproche en effet de la célèbre plateforme de SvOD en permettant d’accéder à plus de 200 magazines pour 9,99 dollars par mois.

Apple Texture

© Apple

La firme de Cupertino est jusqu’ici restée discrète sur ses intentions et si une intégration de Texture au sein de son application News a rapidement été évoquée, Apple veut prendre son temps pour peaufiner son offre. Le site Bloomberg expliquait néanmoins qu’un rapprochement était dans les tuyaux après la décision de la société de se séparer d’une vingtaine d’employés de Texture et d’intégrer l’équipe restante à celle d’Apple News.

Le modèle économique de ce futur service payant reste à définir, mais le site Re/Code croit savoir que le groupe californien entend étoffer son offre. Il aurait entamé des discussions avec plusieurs grands quotidiens américains en vue d’une intégration de sa nouvelle offre. Les dirigeants d’Apple, Eddy Cue en tête, ont notamment contacté le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post.

Apple mise sur les services et ne manque pas d’arguments

Lors de l’annonce du rachat de Texture, Eddy Cue, vice-président senior des services et logiciels Internet, avait expliqué qu’il était « primordial de proposer un journalisme de qualité provenant de sources fiables, afin que les utilisateurs puissent continuer de lire des articles bien pensés qui les passionneront ». Reste à savoir si la firme de Cupertino aura les arguments pour convaincre ces trois grands journaux américains. Comme l’explique Re/Code, un tel rapprochement peut être dangereux pour les journaux avec le risque de cannibaliser leurs propres ventes. De plus, ils pourraient percevoir un montant plus faible que via un abonnement directement vendu au lecteur (10 dollars par mois pour le Washington Post et 15 dollars pour le New York Times).

Pour les convaincre, Apple pourra mettre en avant la possibilité de toucher une audience très importante. La firme revendiquait 1,3 milliard d’appareils actifs en janvier dernier. Elle a aussi réussi à imposer Apple Music comme un acteur majeur de la musique en Streaming en proposant une période d’essai gratuite de trois mois. Le service compte aujourd’hui 50 millions d’abonnés. Enfin, les éditeurs de presse déçus par Facebook pourraient trouver un nouvel allié de poids avec Apple.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.