LaboFnac

L’application de messagerie Microsoft Teams dépasse son rival Slack

L'application de messagerie d'entreprise Microsoft Teams rencontre un vif succès selon une enquête de Spiceworks. Deux ans après son lancement, Teams dépasse son rival Slack et le service de Microsoft devrait devenir numéro un d'ici fin 2020.

Microsoft a décidé il y a six mois de décliner son service Teams dans une version gratuite et la firme de Redmond a réussi son pari. Une étude réalisée par la société américaine Spiceworks indique que la plateforme collaborative de Microsoft a dépassé Slack, un autre outil très utilisé dans les entreprises. Teams est désormais la deuxième application de messagerie d’entreprise la plus populaire, après Skype for Business, une autre solution développée par Microsoft.

Microsoft Teams

© Microsoft

Le sondage et l’enquête de Spiceworks ont été réalisés auprès de 900 responsables dans des entreprises européennes et nord-américaines. On apprend que le courrier électronique reste très populaire puisqu’il occupe toujours la première place parmi les outils de communication en milieu professionnel avec une utilisation de 99 %, mais les services de messagerie collaborative ont le vent en poupe ces dernières années. Et plus l’entreprise est grande, plus elle est susceptible d’adopter ce type d’outils. En 2016, 42 % des petites entreprises (1 à 99 employés), 38 % des moyennes entreprises (100 à 499 employés) et 53 % des grandes entreprises (500 employés et plus) utilisaient des applications de chat en entreprise. En 2018, ces chiffres sont passés à 58 % des petites entreprises, 61 % des moyennes entreprises et 70 % des grandes entreprises. Une progression qui fait donc les affaires de Teams et de Microsoft.

Comme il y a deux ans, Skype for Business (aussi appelé Skype Entreprise) occupe la première place avec 44 % des entreprises qui déclarent l’utiliser, contre 36 % en 2016. En difficulté auprès du grand public – le service a perdu plusieurs millions d’utilisateurs ces dernières années – Skype reste une valeur sûre en entreprise. Toutefois, il pourrait rapidement laisser sa place de numéro un à Teams. Deux ans après son lancement, l’autre outil de Microsoft connaît une croissance fulgurante et s’empare de la deuxième place. En 2016, seuls 3 % des entreprises avaient déclaré utiliser la toute jeune plateforme. Cette dernière était alors promise à un bel avenir. Microsoft Teams a confirmé et l’application est aujourd’hui utilisée par 21 % des entreprises, ce qui lui permet de devancer Slack. Régulièrement présentée comme la référence, la plateforme créée par Stewart Butterfield a gagné deux points depuis 2016, passant de 13 à 15 %, ce qui lui permet de confirmer sa troisième place.

Microsoft Teams Slack

© Spiceworks

Microsoft Teams doit son succès à Office 365

La très forte progression de Microsoft Teams s’explique par le fait que l’outil est proposé gratuitement au sein d’Office 365, comme l’explique Spiceworks. La société explique : « La montée en puissance de Microsoft Teams est probablement liée au fait qu’il est disponible sans frais supplémentaires pour les utilisateurs d’Office 365″. Et comme plus de la moitié des entreprises utilisent Office 365, cela incite les entreprises à essayer Teams ». Un élément qui permet à la solution de Redmond de se démarquer de Slack. Ce dernier propose lui aussi une version gratuite, mais elle est plus limitée. Comme évoqué précédemment, Microsoft Teams est également décliné dans une version gratuite principalement destinée aux particuliers et petites entreprises ne disposant pas d’offres Microsoft dédiées aux professionnels, et ne nécessite pas d’abonnement Office 365. Un argument qui semble avoir convaincu de nombreux utilisateurs.

Le grand perdant de la domination de Microsoft dans ce secteur et sans conteste Google. La part de Google Hangouts ne cesse de chuter depuis 2016 et seulement 11 % des entreprises déclarent utiliser ce service, contre 16 % en 2017. Enfin, Facebook Workplace a pour sa part toutes les peines du monde à décoller et seul 1 % des entreprises interrogées utilisent la solution du réseau social.

Autre élément mis en avant par l’étude, on observe des disparités en fonction de la taille de l’organisation. Les grandes entreprises sont ainsi plus susceptibles d’opter pour Skype, ce qui était déjà le cas en 2016. Skype Entreprise est actuellement utilisé par 54 % des grandes entreprises, contre 46 % dans les moyennes entreprises et 36 % dans les petites entreprises. Le constat est également valable avec Teams ou Google Hangouts, explique Spiceworks.

Microsoft Teams Slack

© Spiceworks

Google Hangouts a par exemple perdu du terrain entre 2016 et 2018, mais l’application a progressé dans les grandes entreprises, passant de 11 % il y a deux ans à 18 % aujourd’hui. Ce changement peut s’expliquer par la décision du géant de Mountain View d’ajouter de nouvelles fonctionnalités pensées pour les entreprises, comme la visioconférence (Hangouts Meet). En plus de séduire des petites et moyennes entreprises ou start-ups, Google cherche à prendre des parts à Microsoft avec G Suite (qui inclut Hangouts) et semble donc séduire les grandes entreprises. Slack se démarque de ses principaux rivaux et présente moins de différences. C’est même la seule application dont l’utilisation est légèrement plus élevée dans les petites entreprises que dans les grandes.

Et la suite ?

Microsoft Teams devrait continuer sa progression, Spiceworks s’attend à ce que l’outil enregistre « la plus forte croissance aux cours des deux prochaines années ».  D’ici la fin de 2020, 41 % des entreprises prévoient d’utiliser l’application de Microsoft (contre 21 % en 2018) et 18 % prévoient d’utiliser Slack (contre 15 % en 2018), notent les auteurs de l’étude. En d’autres termes, on peut s’attendre à ce que le taux d’adoption de Microsoft Teams soit deux fois plus élevé que celui de Slack dans deux ans. Une progression qui se fera au détriment de Skype for Business qui passera au second plan dans les années à venir. Microsoft a en effet annoncé il y a quelques semaines que Teams est désormais le principal client pour les réunions et les appels dans Office 365. Depuis le 1er octobre, Skype Entreprise n’est d’ailleurs plus inclus dans Office 365 pour les nouveaux clients qui ont moins de 500 utilisateurs. La voie est libre pour faire de Teams le nouveau roi de la communication en entreprise.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.