LaboFnac

Après l’affaire Note 7, Samsung défend son Galaxy S7

Fin d’année délicate pour Samsung, dont le Galaxy Note 7 est fait figure de véritable accident industriel pour la marque. Alors que le soupçon est aujourd’hui jeté sur son autre smartphone phare, le Galaxy S7, la firme coréenne monte au créneau.

Après les explosions de Galaxy Note 7 qui ont conduit au rappel de millions d’unités du smartphone, au début de l’automne, Samsung entend bien éviter que le même sort n’arrive à son Galaxy S7. Au moins un modèle de ce smartphone, datant du printemps 2016, aurait néanmoins explosé dans les mains de son propriétaire, un Canadien dont l’histoire s’est fait connaître à la mi-novembre.

galaxy-s7

“Samsung tient à assurer la qualité et la sécurité de la famille Galaxy S7. Il n’y a eu aucun cas confirmé de problème interne de batterie avec ces appareils parmi les plus de 10 millions d’appareils utilisés par aucun client aux États-Unis. Cependant, nous avons confirmé quelques cas causés par des dégâts externes sévères. Jusqu’à ce que Samsung soit dans la mesure d’obtenir et d’examiner ces terminaux, il sera impossible de déterminer la véritable cause de ces accidents”.

C’est en ces lignes que Samsung s’est exprimé, le 18 novembre, dans un court communiqué de presse publié par sa division américaine. Une communication tout en prudence, qui tente d’éviter que les problèmes de certains Galaxy S7 ou S7 edge – s’ils sont confirmés par la suite – ne soient expliqués par la même cause que ceux du Galaxy Note 7, ce qui vaudrait au smartphone un retrait global. Certains n’ont toutefois pas attendu des soucis de brûlures avec des Galaxy S7 pour prendre les devants, puisque de compagnies aériennes demandaient déjà à leurs clients d’éteindre leur Galaxy S7 en vol par mesure de précaution.

La réaction de Samsung vise également à en protéger les finances. Il faut rappeler que le 18 novembre se situe une semaine tout juste avant le Black Friday et le week-end de promotions qui s’ensuivent : l’occasion pour le Coréen de mettre en avant ses smartphones et d’en écouler bon nombre aux États-Unis.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.