LaboFnac

Après l’affaire Cambridge Analytica, Tim Cook veut durcir les règles

Présent à Pékin pour le China Development Forum, Tim Cook a évoqué l'affaire Cambridge Analytica et appelle à un durcissement des règles en matière de protection de la vie privée. Il en a aussi profité pour donner son avis sur le risque de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Les patrons de la Tech se sont donné rendez-vous à Pékin pour le China Developement Forum. Un événement incontournable pour les dirigeants de multinationales qui ont ici l’occasion de rencontrer le gouvernement chinois. Tim Cook, le PDG d’Apple, a coprésidé ce week-end qui a vu défiler Sundar Pichai (PDG de Google), Ginny Rometty (PDG d’IBM) ou Steve Mollenkopf, le patron de Qualcomm.

Tim Cook (Apple)

© Apple

La situation est « grave » pour Tim Cook

Ce Forum sur le développement de la Chine intervient dans un contexte particulier, marqué par les relations tendues entre Pékin et Washington, sur fond de menace de guerre commerciale. L’affaire Cambridge Analytica qui secoue actuellement Facebook était également dans toutes les têtes et Tim Cook en a profité pour donner son avis. Alors que sa firme s’apprête à tenir une conférence autour de l’éducation, Tim Cook a réclamé un durcissement des règles en matière de protection de la vie privée.

« Je pense que cette situation est si grave et est devenue si importante qu’il est probablement nécessaire de mettre en place une réglementation bien conçue », a expliqué Tim Cook, dans des propos rapportés par Bloomberg. « La capacité pour n’importe qui de savoir ce que vous avez visité depuis des années, qui sont vos contacts, qui sont leurs contacts, ce que vous aimez et n’aimez pas et chaque détail intime de votre vie – de mon point de vue, cela ne devrait pas exister ». Ce n’est pas la première fois que le successeur de Steve Jobs se positionne comme un défenseur de la vie privée. Après la fusillade de San Bernardino, il n’avait pas hésité à prendre la parole et avait refusé d’aider le FBI.

« Nous nous inquiétons depuis un certain nombre d’années de voir que les gens, dans de nombreux pays, cèdent leurs données – probablement sans savoir exactement ce qu’ils font ni que ces profils détaillés se construisent à partir d’eux – qu’un jour quelque chose se produirait et que les gens seraient incroyablement offensés par ce qui a été fait sans qu’ils s’en rendent compte », ajoute Tim Cook. « Malheureusement, cette prédiction s’est réalisée plus d’une fois ». Apple met en avant la protection de la vie privée depuis quelques années et n’hésite pas à attaquer ses rivaux, gourmands en données personnelles. « Chez Apple, nous pensons que le respect de la vie privée est un droit fondamental », peut-on lire sur le site de la Pomme.

Chine/États-Unis : Tim Cook appelle au dialogue

Enfin, Tim Cook a profité de l’événement pour évoquer les tensions entre la Chine et les États-Unis. Le patron d’Apple appelle à « garder la tête froide » et espère que les tensions vont s’apaiser. Lors de sa prise de parole, il a indiqué : « Je suis conscient que tant aux États-Unis qu’en Chine, il y a eu des cas où tout le monde n’a pas tiré les bénéfices attendus, où il y a eu déséquilibre« . Il a ensuite ajouté : « Mon intime conviction est que les entreprises devraient discuter avec les gouvernements des pays dans lesquels elles font des affaires, qu’elles soient d’accord ou pas ». Cette sortie intervient après la décision d’Apple de stocker des données personnelles iCloud de ses utilisateurs en Chine. Une décision qui a fait l’objet de nombreuses critiques, comme le rappelle Reuters.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.