LaboFnac

Après Spotify, R. Kelly disparaît des playlists d’Apple Music et Pandora

Les plateformes de musique en streaming Apple Music et Pandora ont décidé de retirer R. Kelly de leurs playlists. Cette décision fait suite à celle prise il y quelques jours par Spotify.

Après Spotify, c’est au tour d’Apple Music et Pandora de prendre des mesures à l’encontre du chanteur R. Kelly. Le leader de la musique en streaming avait décidé la semaine dernière de durcir sa charte de bonne conduite, expliquant qu’il ne souhaitait plus promouvoir les artistes à la conduite « haineuse » ou qui proposent du contenu haineux. L’un des premiers artistes à faire les frais de cette nouvelle politique est R. Kelly. La star du R&B est accusée d’abus sexuel et l’organisation Time’s Up a lancé une campagne à son encontre. Elle réclame que « des enquêtes appropriées » soient menées concernant ces accusations qui émaillent la carrière du chanteur, même si ce dernier n’a jamais été condamné.

R. Kelly

© Allgamenab/Nicholas Ballasy/Wikimedia Commons

La situation n’a pas échappé aux concurrents de Spotify qui ont décidé de prendre des mesures similaires. Selon Pitchfork, Apple Music a commencé à chasser R. Kelly de ses playlists. Une décision prise en toute discrétion et qui serait antérieure à l’annonce de son rival suédois. À noter que le chanteur XXXTentacion, lui aussi concerné par la décision de Spotify, a toujours les faveurs d’Apple Music.

R. Kelly n’est plus compatible avec les valeurs des services de streaming

Du côté de Pandora, on a également décidé de ne plus promouvoir R. Kelly et sa musique. Le service de radio en ligne peine à concurrencer Apple ou Spotify, mais il a décidé de suivre la démarche du géant suédois. Un représentant de la société a ainsi expliqué : « La politique de Pandora n’est pas de promouvoir activement les artistes dont le comportement, l’éthique ou les problèmes criminels sont démontrables. Nous abordons chaque situation au cas par cas afin de nous assurer que nous restons fidèles aux principes de Pandora sans aller trop loin et en évitant la censure ». Pour le site The Blast, cette prise de décision n’est pas nouvelle. Pandora a revu son approche à l’égard des « artistes dont la conduite est inacceptable » depuis plusieurs mois et continue dans cette voie. Comme chez Spotify, il reste toutefois possible d’écouter les titres de l’artiste américain.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.