LaboFnac

ARM annonce les Cortex-A55 et A75, en plus du Mali-G72

Remplaçants des A53 et A73, les Cortex-A55 et A75 viennent d’être annoncés pour 2018. Ils seront accompagnés du Mali-G72 pour le traitement graphique.

Les smartphones sont de plus en plus puissants, et c’est en grande partie à ARM que nous le devons. La firme est à l’origine des architectures sur lesquelles s’appuient la grande majorité des micro-processeurs que l’on y retrouve. Architectures qu’elle renouvelle régulièrement. C’est encore ce qu’elle fera très bientôt avec les Cortex-A55 et A75 côté CPU et le Mali-G72 côté GPU, qu’elle vient tout juste de présenter sur son site officiel.

Les premiers coeurs compatibles DynamIQ

Les nouveaux coeurs Cortex sont les premiers à avoir été développés pour la plateforme DynamIQ, qu’ARM présentait en mars dernier comme une évolution du big.LITTLE permettant de réunir des coeurs différents au sein d’un même cluster. L’ancienne plateforme imposait une séparation par type de coeurs. Les interactions s’en trouvent logiquement accélérées, avec une consommation moindre à la clé.

ARM DynamIQ avec Cortex-A55 et A75

Efficacité énergétique en hausse pour le Cortex-A55

La consommation, c’est également le fort du Cortex-A55, qui succède logiquement au Cortex-A53. ARM promet une efficacité énergétique 15 % meilleure. Un set d’instructions dédié à l’IA est également évoqué, mais c’est bien dans sa faible consommation que réside l’intérêt premier de ce nouveau coeur, quand le Cortex-A75 entend combler les besoins croissants en puissance de calcul.

Plus de puissance avec le Cortex-A75

ARM promet un gain de performances de l’ordre de 20 % pour le successeur logique du Cortex-A73, à fréquence égale. « Cette puissance de calcul additionnelle, combinée aux autres améliorations significatives que nous apportons pour l’apprentissage automatique et d’autres cas d’usage avancés, permettra de faire tourner les applications gourmandes de manière plus fluide » peut-on lire également.

ARM Cortex-A75

Puisqu’ils ont été développés pour DynamIQ, ces nouveaux coeurs pourront logiquement être associés de différentes manières en fonction des besoins. Plusieurs configurations sont d’ailleurs données en exemple : 4b (Cortex-A75) + 4L (Cortex-A55) pour le haut de gamme ou 1b + 7L pour le milieu de gamme, quand quatre Cortex-A55 devraient suffire pour des entrées de gamme.

ARM DynamIQ big.LITTLE

Un nouveau Mali pour le traitement graphique

Du côté de son nouveau GPU, le Mali-G72 donc, ARM promet des performances 40 % meilleures que celles délivrées par le Mali-G71, et 20 % meilleures lorsqu’elles sont ramenées au mm2. La surface est donc mieux optimisée, ce qui profite évidemment aussi à la consommation. La puissance énergétique augmenterait ainsi de 25 %. ARM promet enfin un gain en efficacité de 17 % pour le machine learning, et des expériences autrement plus impressionnantes en réalité virtuelle.

ARM Mali-G72

Vous remarquerez que l’intelligence artificielle, principalement avec l’apprentissage automatique, revient souvent dans la bouche d’ARM. C’est même l’une des raisons d’être de sa plateforme DynamIQ, avec laquelle il espère pouvoir multiplier les performances liées à cet usage spécifique par 50 sous 3 à 5 ans. Il reste toutefois difficile de se projeter au-delà de 2018 pour l’instant, année de sortie des premiers appareils équipés de Cortex-A55, Cortex-A72 et Mali-G72.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.