LaboFnac

ARM dévoile les GPU Mali-G52/G31 et les Mali-D51 et V52

ARM a dévoilé quatre nouvelles solutions graphiques : les GPU Mali-G52 et G31, le processeur d'affichage Mali-D51 et le processeur d'images Mali-V52. Ils sont destinés à muscler l'offre d'entrée et milieu de gamme de la firme britannique.

Filiale de SoftBank, ARM veut démocratiser l’IA sur smartphone et cela passe par ses toutes nouvelles solutions graphiques. La société britannique a notamment dévoilé le Mali-G52, le successeur du Mali-G51 dévoilé fin 2016. Ce nouveau modèle voit sa densité de performance progresser de 30 % tandis que son efficacité énergétique est en hausse de 15 %. Destiné au milieu de gamme, il met l’accent sur le machine learning avec un gain en performances de 3,6. On note également que cette nouvelle puce utilise huit pipelines, contre quatre pour son prédécesseur.

ARM Mali-G52

©ARM

Deux nouveaux GPU pour le milieu et l’entrée de gamme

À ses côtés, on retrouve le Mali-G31, un modèle moins performant mais qui profite lui aussi de l’architecture Bifrost. Il est le plus petit GPU à supporter à la fois l’API Vulkan et Open GL ES 3.2. Le Mali-G31 est présenté comme 20 % plus petit que le Mali-G51 et offre une densité de performance en hausse de 20 %, toujours par rapport au Mali-G51. À noter qu’il succède au Mali-400, un modèle lancé il y a près de 10 ans.

ARM Mali-G31

©ARM

Outre ces deux nouveaux GPU, ARM a dévoilé le Mali-D51, un nouveau processeur d’affichage. Le fabricant a livré de nombreux détails sur son site. On retiendra qu’il reprend de nombreux éléments du Mali-D71, tout en étant 30 % plus petit. Côté performances, il est 30 % plus économe en énergie que les modèles de la génération précédente et a réduit la latence de la mémoire de 50 %. Il est le premier dans sa gamme à profiter de l’architecture Komeda, lancée l’an passé avec le Mali-D71.

Enfin, le processeur d’image Mali-V52 se présente comme un successeur du Mali-V61. Il est taillé pour les appareils qui ont besoin de traiter des contenus 4K mais qui n’offrent pas suffisamment de place pour installer son prédécesseur. Il est presque 40 % plus petit que le Mali-V61 mais ARM explique avoir « doublé les performances de décodage par cœur ». Ainsi, « avec un seul cœur du  Mali-V61 vous pouvez décoder du 1080p à 60 ips, alors qu’un seul cœur du Mali-V52 peut supporter de la 4K à 30 ips ou du 1080p à 120 ips ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.