LaboFnac

Corruption : le n°2 de Samsung arrêté en Corée du Sud

Empêtré dans un affaire de corruption, le vice-président de Samsung Electronics vient d’être arrêté par la police sud-coréenne.

Coup de tonnerre en Corée du Sud, où le vice-président de Samsung Electronics a été arrêté pour corruption et trafic d’influence. Lee Jae-yong est accusé d’avoir versé quelque 40 millions de dollars à Choi Soon-sil, amie proche de l’ancienne Présidente Park Geun-hye qui a été destituée en décembre dernier.

Leçons d’équitation, dons à des fondations douteuses, le vice-président et fils du président de Samsung est soupçonné d’avoir influencé l’arbitrage du gouvernement dans le cadre de la fusion entre Samsung C & T et Cheil Industries, deux filiales du premier conglomérat sud-coréen. Une opération validée au grand dam des actionnaires qui considéraient que la valorisation de C & T était bien inférieure à sa valeur réelle.

Lee Jae-yong

Photo : AP Photo/Lee Jin-man

En attendant son inculpation et un éventuel procès, Lee Jae-yong a été placé en détention provisoire. « Il est nécessaire d’arrêter [Lee Jae-Yong], à la lumière d’une nouvelle charge et de nouvelles preuves », a déclaré un porte-parole du ministère de la Justice. Samsung, qui a annoncé de bons résultats malgré le fiasco du Galaxy Note 7, a vu son action décliner de 1,5 % suite à l’arrestation de son vice-président.

Driss Abdi

Driss Abdi

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.