LaboFnac

« Art et Jeux Vidéo », épisode 4 : Le SELL revient sur le lien entre le jeu vidéo et la littérature

Une nouvelle semaine pour un nouvel épisode de la série de documentaires revenant sur le lien entre art et jeux vidéo. La vidéo proposée aujourd'hui évoque l'influence de la littérature sur le médium qui est mise en avant par le SELL.

Alors que le SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs) diffusait un épisode de sa série de documentaires faisant le rapport entre les jeux vidéo et les arts visuels la semaine dernière, c’est aujourd’hui au tour de la littérature d’être au centre de l’attention. Le jeu vidéo est en effet un média où il est possible de raconter des histoires, et les divers genres de jeux impliquent des formes de narrations sensiblement différentes. Et contrairement à un certain nombre d’autres d’arts intégrant aussi une forme de narration, l’une des caractéristiques principales du jeu vidéo est l’interactivité entre le joueur et le médium. Des auteurs interviennent d’ailleurs quasi-systématiquement dans le développement des titres pour que le tout s’imbrique de la manière la plus cohérente possible.

SELL

© SELL

Comme le souligne l’une des intervenantes de la vidéo, il y a un niveau d’engagement qui est différent avec un jeu vidéo, par rapport à un livre par exemple. « On ne se contente pas de suivre un héros et de découvrir ce qu’il va devenir, on devient ce héros soi-même. » Forcément, le parallèle avec les « Livres dont vous êtes le héros »se fait assez naturellement pour ceux qui connaissent les ouvrages du type, car les choix des joueurs conditionnent également la façon dont le récit va s’y dérouler. Ce qui se retrouve également dans les jeux vidéo. D’ailleurs, la genèse du jeu vidéo s’est principalement faite sur des titres mettant en avant l’écriture, et accompagnés le plus souvent d’images avec une interactivité plutôt limitée.

Certains des titres qui ont marqué une large frange de joueurs il y a une vingtaine d’années se sont inspirés d’œuvres particulièrement connues, comme Castlevania qui a emprunté énormément à Dracula. The Witcher ou encore Metro sont également des séries adaptées de livres. De la même manière, une narration issue d’un gros blockbuster linéaire tel que Spider-Man (dont vous pouvez retrouver notre test ici) sera différente d’un jeu de rôles à l’ancienne tel que Baldur’s Gate ou d’autres titres nettement plus denses au niveau de l’écriture, et où l’on confectionne son propre personnage. Ce qui montre que la variété est au rendez-vous avec le médium, de la même manière qu’elle l’est avec les livres ou le cinéma.

A l’inverse, les univers des jeux vidéo s’exportent désormais très régulièrement dans d’autres médias. On peut évoquer l’apparition de livres venant étendre l’histoire des Mass Effect, Final Fantasy ou encore World of Warcraft, mais aussi des films tirés de Warcraft, Assassin’s Creed ou encore Prince of Persia. Reste maintenant l’évolution de la narration imbriquée dans le jeu vidéo, dont la forme peut encore évoluer à mesure que le médium se transforme par de nouveaux concepts, ou de nouvelles technologies telles que la réalité virtuelle.

Le prochain rendez-vous de la série documentaire se fera le 15 octobre prochain, et s’intéressera au jeu vidéo comme source d’inspiration pour les autres arts.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.