LaboFnac

Artifact, le prochain jeu de Valve, arrivera le 28 novembre sur Steam

Jusqu'alors discret quant au développement d'Artifact, son premier jeu depuis Counter-Strike: Global Offensive il y a six ans, Valve dévoile aujourd'hui la date de lancement du jeu de cartes. Le 28 novembre a été retenu et constituera un événement important pour les joueurs PC.

Après le jeu de tir à la première personne avec Counter-Strike: Global Offensive, c’est au tour du segment des jeux de cartes à collectionner de subir la convoitise de Valve. Artifact, annoncé durant le tournoi de Dota 2, The International, compte bien donner des sueurs froides à Blizzard. L’Américain détenant le quasi-monopole sur les titres du genre avec Hearthstone, c’est un duel au sommet qui démarrera le 28 novembre prochain sur Steam – date indiquée par Valve -, malgré la différence fondamentale qui va opposer les deux titres dès la sortie d’Artifact : ce dernier sera facturé 19,99 euros, alors qu’Hearthstone est free-to-play.

Artifact

© Valve

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Artifact ne sera pas dépourvu de micro-transactions pour autant. Comme la mode l’exige pour les jeux du genre, il s’agira d’un jeu-service qui se mettra à jour très régulièrement avec des nouvelles mécaniques et contenus supplémentaires. La dimension compétitive est également prépondérante avec Valve, et la société basée à Bellevue compte bien faire percer son poulain sur la scène e-sport où CS: GO et Dota 2 s’épanouissent déjà. Et pour ceux qui connaissent Magic: The Gathering, le développeur a réussi à attirer son concepteur Richard Garfield dans ses filets, afin de bénéficier de son expérience dans le domaine. Certains y verront une caution indéniable de la qualité du produit final.

Pour le lancement d’Artifact, 280 cartes et 44 héros seront disponibles. Le titre, rappelons-le, s’appuie sur l’univers de Dota 2, allant même jusqu’à reprendre le principe de lignes (ou lanes) qui caractérisent les MOBA. Quant au ticket d’entrée de 19,99 euros, il s’explique notamment par la présence de deux decks pré-construits de 54 cartes, et de 10 boosters à ouvrir. Il sera évidemment possible d’acheter des boosters supplémentaires, au prix de 2 euros l’unité, sachant que les joueurs pourront aussi acheter et vendre leurs cartes sur le marché de la communauté Steam. Un point qui fait défaut à Hearthstone et qui pourrait convaincre plus d’un joueur de se lancer dans ce nouveau titre.

Steam aura tout logiquement la primeur de la sortie d’Artifact, mais le titre ne lui sera pas exclusif. Il sera également décliné sur iOS et Android un peu plus tard, probablement courant 2019.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.