LaboFnac

Asus et HP présentent des PC Windows 10 sous Snapdragon 835, les NovaGo et Envy x2

L’heure est finalement venue de découvrir les premières machines Windows 10 équipées de chipsets Snapdragon. Asus a présenté le NovaGo, suivi par HP avec le Envy x2.

Elles étaient attendues depuis le mois d’avril, et les voilà enfin, ou presque puisque le lancement commercial n’est pas prévu avant début 2018. Les premières machines Windows 10 équipées des chipsets mobiles de Qualcomm ont été présentées ce mardi 5 décembre à l’occasion du Snapdragon Technology Summit qui se déroule à Hawaï. Elles sont signées HP et Asus et s’appuient naturellement sur le Snapdragon 835, alors même que son successeur devrait être présenté en détail dans la journée.

Plus d’autonomie et connexion continue

Si vous vous interrogez encore quant aux bénéfices à tirer de ce changement d’architecture, du x86 à ARM, le premier tient évidemment dans sa consommation d’énergie réduite. Ces nouvelles machines devraient donc mieux tenir sur la durée, et offrir jusqu’à 20 heures de lecture vidéo ou une trentaine de jours de veille. Le Snapdragon 835 ouvre en outre la voie à des PC plus compacts grâce à sa taille réduite, tout en leur offrant une connexion continue en 4G grâce à son modem intégré.

Il faudra bien sûr que les opérateurs mobiles suivent. Sprint a déjà exprimé son soutien aux États-Unis, mais la réaction des opérateurs français est encore attendue. Rien ne presse toutefois, la sortie des premiers PC sous Snapdragon n’étant pas pour tout de suite. Et justement, venons-en à ces premiers PC.

Asus NovaGo et HP Envy X2

Celui d’Asus a été baptisé NovaGo. Il s’appuie donc sur un Snapdragon 835, que l’on retrouve ici accompagné de 4 ou 8 Go de RAM selon les versions. Sont également inclus un écran Full HD de 13,3 pouces inclinable sur 360°, 64 ou 256 Go de stockage, un lecteur d’empreintes (dans le touchpad) ainsi qu’une connectique assez complète comprenant deux ports USB-A (3.1 Gen1), un port HDMI ainsi qu’un lecteur de cartes microSD. Le tout, dans un châssis de 14,9 mm d’épaisseur. Bien sûr, le NovaGo pourra également se connecter en Wi-Fi, en plus de la 4G.

Asus NovaGo

Du côté de HP, c’est un Envy x2 qui accueille le chipset de Qualcomm. Il ne s’agit pas vraiment d’un PC mais plutôt d’une tablette convertible, à l’épaisseur de 6,9 mm. Un clavier rétroéclairé est fourni pour la transformation, qui profitera également d’une béquille intégrée à l’arrière. Les autres caractéristiques incluent un écran Full HD de 12,3 pouces, jusqu’à 8 Go de RAM et 256 Go de stockage, un module Wi-Fi tandis que la connectique se limite ici à un unique port USB-C accompagné d’un port microSD.

HP Envy x2

Windows 10 S au lancement

On notera enfin que, chez HP comme chez Asus, l’OS installé est Windows 10 S, mais il devrait être possible de passer gratuitement à Windows 10 Pro si les machines sortent avant le 31 mars 2018. C’est quasiment assuré pour le NovaGo, annoncé pour le début d’année à partir de 599 dollars avec, justement, la promesse de cette mise à jour gratuite. Du côté du Envy x2, le timing semble en revanche un peu serré puisque HP évoque une sortie au printemps, sans indications tarifaires pour l’instant.

Nous devrions donc en apprendre davantage par la suite. Et puisque nous parlons de suite, notons également que Lenovo, troisième partenaire de Qualcomm et Microsoft sur ce projet, devrait faire une ou des annonces similaires dans le cadre du CES de janvier.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.