LaboFnac

Les batteries au lithium bientôt dépassées grâce à leur inventeur ?

L’inventeur des batteries au lithium pourrait encore frapper. John Bannister Goodenough, puisque c’est son nom, aurait mis au point une nouvelle batterie révolutionnaire avec son groupe de recherche de l’Université du Texas.

Éternel problème des smartphones, ordinateurs et autres appareils nomades, l’autonomie n’a que peu progressé ces dernières années. Et pour cause. Les batteries ont elles-mêmes peu évolué. S’il est possible de jouer sur la forme et la capacité, l’encombrement reste une barrière que seule une nouvelle technologie pourrait réellement permettre de contourner. De nombreux travaux visant à remplacer les batteries Lithium-ion sont d’ailleurs en cours, mais aucun n’a encore abouti. Et si la batterie du futur était celle de John Bannister Goodenough ?

John Bannister Goodenough

Plus stable et performante

Ce nom ne vous dit sans doute rien, mais c’est pourtant déjà à ce professeur de l’Université du Texas que nous devons les batteries lithium-ion. Autant dire qu’il maîtrise le sujet et, à 94 ans, il pourrait bien déclencher une nouvelle révolution. Aidé d’une chercheuse du nom de Maria Helena Braga et d’une équipe d’ingénieurs, il aurait mis au point une batterie capable de contenir trois plus d’énergie qu’une batterie au lithium de taille identique. Son secret ? Un électrolyte solide plutôt que liquide.

Qu’il s’agisse de lithium ou de sodium, puisque les deux éléments sont évoqués dans le rapport officiel, l’état solide permettrait d’améliorer bien plus que la densité énergétique. Il est également question d’une meilleure stabilité, face aux températures extrêmes (jusqu’à -20 et +60°C) et surtout face à l’usure. La batterie supporterait au moins 1200 cycles de charge et cela sans former de dendrites, des fibres qui se déposent au niveau de l’anode au fil des charges et finissent par causer des courts-circuits et, parfois, des explosions. Enfin, le temps de charge pourrait être largement réduit.

Reste désormais à espérer que les travaux de ce monsieur Goodenough et son groupe de recherches continueront d’avancer et déboucheront sur des intégrations commerciales.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.