LaboFnac

BioWare voudrait travailler sur des projets plus modestes et expérimentaux

Pile entre la sortie du dernier, et plutôt décevant, Mass Effect Andromeda et de celle d'Anthem, l'emblématique studio de développement BioWare parle de ses désirs qui ne s'inscrivent pas forcément dans le développement successif de gros blockbusters.

BioWare, c’est une longue dynastie de jeux marquants. On peut remonter à Baldur’s Gate, l’une des plus grosses références du C-RPG, mais lister aussi Neverwinter Nights, Mass Effect, Star Wars: KOTOR ou encore Dragon Age. Autant de noms qui résonnent sans doute encore dans l’esprit de nombreux joueurs, mais qui n’empêchent pas quelques ratés. On pourrait aussi bien évoquer le second Dragon Age, qui a beaucoup divisé les fans de la série, que le dernier Mass Effect Andromeda qui a multiplié les faux pas. Pourtant, BioWare ne compte pas se laisser démonter et propose Anthem. Un titre largement supporté par Electronic Arts et dont la sortie est programmée pour le 22 février 2019.

Anthem

© Electronic Arts / BioWare

En dépit du développement d’un nouveau Dragon Age par la seconde équipe estampillée BioWare, et qui n’est un secret pour personne, le studio pense encore au-delà de ces deux projets. Une interview de Casey Hudson (Général Manager) réalisée par Gameinformer nous apprend en effet le visage que pourrait avoir BioWare dans le futur.

« La manière dont nous faisons les choses, dont EA travaille et dont l’industrie évolue nous donnera la possibilité de réaliser des projets plus expérimentaux. Je voudrais arriver à un stade où nous aurons effectivement notre prochain blockbuster en préparation, mais peut-être serons-nous en train de préparer quelques expériences à côté. Une sorte d’équivalence aux courts métrages, pour que cela interpelle les joueurs et que l’on puisse dire ‘nous avons un tas d’idées créatives que l’on veut exprimer, essayez-les donc.' » Ce qui est aussi une manière déguisée de sonder ce que les joueurs apprécient ou non dans des conditions réelles, et éventuellement réutiliser certaines idées qui fonctionnent dans des productions AAA.

Stratégiquement parlant, cela permettrait également d’intégrer des cycles de développement plus courts dans la philosophie du studio, et d’étendre encore un peu plus l’aura de BioWare en mettant plus régulièrement des projets sur le devant de la scène. Une tendance qui fait écho aux EA Originals, dont la dernière pépite en date s’appelle Unravel Two, même si l’on se doute bien qu’un projet signé BioWare impliquera probablement beaucoup plus de personnel et de budget qu’un petit jeu indépendant.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.