LaboFnac

Blizzard recrute pour mener Diablo sur le chemin de la rédemption

Blizzard semble décidé à s'engager sur la voie d'un nouveau Diablo. La société californienne multiplie en effet les offres de recrutement sur son site officiel et ne cache même pas la nature du projet engagé.

Comme nous l’évoquions en début du mois d’octobre dernier, Blizzard travaille activement sur un nouveau projet reprenant l’univers de Diablo. Si les dernières informations allaient dans le sens d’un jeu en ligne, voire d’un MMORPG, la société basée à Irvine en Californie donne aujourd’hui plus de détails sur l’ampleur de ce qui se trame dans ses coulisses. « Technical artist, VFX Artist, Senior Software Engineer (gameplay et graphics), Senior 3D Artist, Senior Dungeon Artist, Dungeon Artist et Environment Artist » sont notamment les postes à pouvoir auprès du mythique créateur des franchises Diablo, Warcraft et Starcraft.

Diablo III

© Blizzard

Plusieurs éléments présents dans les offres d’emploi donnent des indications intéressantes quant à la direction que prend Blizzard. La première ligne annonce déjà la couleur : « Nous travaillons sur un nouveau projet Diablo non annoncé. » L’Américain cherchant à pourvoir des postes artistiques dédiés à la conception, la modélisation et la texture d’éléments 3D entièrement nouveaux, cela exclut d’emblée la réutilisation d’éléments graphiques en provenance d’autres titres exploités par la firme. On peut au passage estimer un peu plus finement l’avancée du projet. L’annonce mentionne d’ailleurs à plusieurs reprises la capacité des candidats à « savoir prototyper, itérer rapidement sur les concepts », ce qui suggère que le développement du jeu n’est pas encore à un stade avancé.

Recruter n’est pas annoncer

Des informations qui confirment la volonté de Blizzard de proposer un nouvel épisode dans l’univers de la franchise Diablo. Gardez tout de même à l’esprit que cela ne valide en rien la sortie d’un prochain opus dans les années à venir. La marque nous a effectivement habitués à des processus de développement longs, mais aussi à des annulations de projets à des stades pourtant avancés. Citons par exemple le Projet Titan, qui visait à reprendre le flambeau de World of Warcraft sur le marché des MMORPG. Le titre a finalement été annulé, près de 7 ans après ses premiers signes d’existence auprès du grand public.

Conceptuellement, Projet Titan voulait revisiter notre planète Terre dans une version plus futuriste. Une approche très science-fiction était alors envisagée par le développeur, avec l’intervention d’aliens, mais aussi trois factions qui se serait écharpées en même temps. Et pour le joueur et son avatar, l’idée aurait été de maintenir une vie sociale classique et une identité secrète façon super-héros sous cette façade. Kotaku, qui a pu s’approcher des développeurs du jeu, mais aussi d’autres sources, indique que les mécaniques de jeu ressemblaient fortement à ce que l’on peut actuellement trouver dans Overwatch. Il est de notoriété publique qu’une bonne partie des mécaniques de jeu et des environnements du titre sorti en 2016 sont issus de Titan. Blizzard a toutefois arrêté les frais en plein milieu du développement, jugeant que Titan n’était pas satisfaisant et préférant mettre à profit ses travaux au sein d’une nouvelle franchise.

Diablo III 1

© Blizzard

Un nouveau Diablo pour une quête de rédemption

Si la dernière extension de Diablo 3, Reaper of Souls, a permis au jeu de véritablement décoller et gagner l’estime des fans de la saga, il faut aussi se rappeler que le lancement originel n’a pas été un franc succès. Souvenez-vous de ces « Erreurs 37 » qui ont ruiné l’expérience d’un bon nombre de joueurs dès les premiers jours, empêchant l’accès aux serveurs de jeu. Ou de l’Hôtel des Ventes qui a eu des conséquences bien plus importantes sur la réception du titre à ses débuts. Ce système permettait en effet de mettre les objets ramassés dans le jeu en vente contre de l’argent réel, et Blizzard prenait naturellement une petite commission sur les transactions, à l’image de ce que Steam fait sur le magasin de la communauté. Couplée à la difficulté de ramasser des objets puissants correspondant à son personnage à cause d’un algorithme de butin alors largement perfectible, la difficulté des contenus de fin de jeu avait largement œuvré à la frustration d’une large frange de joueurs.

Autant de points négatifs qui ont été corrigés plus ou moins rapidement par les développeurs par le biais de patchs, mais aussi grâce à la sortie de Reaper of Souls. Cela a tout de même entaché l’image du jeu et celle du studio, pourtant habitué à l’excellence. Et comme le pointent plusieurs sources, dont une qui a notamment été en contact avec Forbes, une seconde extension était dans les placards de Blizzard. « The King in the North », de son nom de code, devait être dévoilée durant la Blizzcon de 2015. Le créateur a toutefois jugé bon de la diviser en de nombreuses mises à jour gratuites, parues depuis août 2015. Le tout dans le simple but de « regagner le cœur des fans ».

Diablo III

© Blizzard

Une décision prise par Michael Morhaime, le big boss de la société, et qui montre bien tous les efforts déployés pour redorer le blason de Diablo. Un constat plutôt ironique quand on sait que Diablo III est l’un des jeux vidéo les plus vendus de tous les temps, avec plus de 30 millions de copies écoulées à travers le monde. Un nouveau volet ne serait pas du luxe en raison de la fin très ouverte de Reaper of Souls. Il servirait aussi à enterrer les déboires passés de Diablo III, moyennant des choix de design moins controversés, pour mieux repartir sur de bonnes bases. Cette nouvelle étape revêt une importance stratégique pour la franchise, comme pour la firme, connue pour son catalogue restreint. Mais si ce dernier ne cache désormais plus ses projets, il se peut qu’il commence bientôt à distiller quelques indices ici et là.

La prochaine étape pour le studio devrait se trouver du côté de la Switch, où Diablo III devrait être porté. Avec un peu de chance, il se pourrait même qu’il se montre dans quelques jours à l’occasion de l’E3.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.