LaboFnac

Blocks met fin à son projet de montre connectée modulaire

Quatre ans après avoir bouclé sa campagne Kickstarter, Blocks annonce la fin de son projet de montre connectée modulaire. L'entreprise annonce qu'elle va liquider ses actifs après avoir épuisé ses liquidités.

Réussir sa campagne de financement participatif n’est pas synonyme de succès et de nombreux projets ne connaissent pas une fin heureuse. Blocks a rejoint cette longue liste la semaine dernière en mettant fin à son ambitieux projet de montre modulaire, rapporte Engadget. En 2015, la montre connectée modulaire de Blocks avait séduit Kickstarter en récoltant 1,6 million de dollars et en recevant le soutien de divers acteurs de l’industrie.

montre modulaire Blocks

© Blocks

Quatre ans plus tard et malgré ses promesses, l’aventure s’arrête brutalement. Dans un message publié sur Kickstarter (réservé aux contributeurs), l’entreprise annonce qu’elle va liquider ses actifs après avoir épuisé ses liquidités. Après avoir perdu ses principaux partenaires fin 2016, Blocks « a refusé d’abandonner » et cherchait des investisseurs depuis avril 2018. En juin 2019, la société avait indiqué aux contributeurs que la recherche d’un nouvel investisseur avait échoué, rapporte le site allemand Golem. Blocks avait cependant promis de continuer les recherches et se disait confiant quant à sa capacité en maintenir le projet en vie. Cette démarche n’a toutefois pas avoir porté ses fruits et a finalement conduit à l’annulation de l’appareil.

Blocks jette l’éponge, faute d’argent

L’optimisme n’était déjà pas forcément au rendez-vous, comme l’explique AndroidPolice. Le projet avait déjà du retard même si Blocks avait tenté de rassurer en présentant sa montre durant le CES 2018. La firme avait évoqué les caractéristiques de sa montre modulaire sous Android et annoncé le lancement des précommandes. Finalement, il semblerait qu’un tout petit nombre de contributeurs aient reçu leurs montres. Plusieurs utilisateurs avaient alors fait part de divers problèmes tels que des pannes, un suivi peu fiable ou une mauvaise qualité matérielle.

L’abandon de ce projet très ambitieux confirme également les difficultés pour les appareils modulaires à s’imposer sur le marché. Même un géant comme Google avait décidé de mettre fin à son projet de téléphone modulaire baptisé Ara. Quelques années plus tard, c’est au tour de Blocks d’arrêter les frais, au grand dam de ceux qui avaient soutenu le projet Kickstarter. Ces derniers ont en effet peu de chance de se voir rembourser leur mise.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.