LaboFnac

Bose met à jour son application Connect pour faire taire des suspicions

Accusé de collecter les données personnelles de ses utilisateurs, Bose a directement décidé de mettre à jour son application en offrant une option de désactivation de cette collecte.

Voilà quelques jours maintenant que Bose est pointé du doigt aux États-Unis, accusé d’espionnage par un de ses clients. Kyle Zak, possesseur d’un casque QuietComfort 35 (testé par nos soins) a lancé une class action contre le fabricant. Selon lui, l’application Bose Connect récolterait des informations personnelles sur les utilisateurs, et les transmettrait ensuite à d’autres entreprises, dont Segment.io, un data miner spécialiste de l’étude des données. Le risque, selon Kyle Zak, est que les données d’écoute des utilisateurs (titres écoutés, style de musique…) permettent d’établir des profils de personnalité.

Bose QuietComfort 35

Bose QuietComfort 35

Quoi qu’il en soit, Bose a réagi assez rapidement, et a employé les grands moyens pour noyer le poisson, après de premières déclarations n’ayant pas suffi à dissiper les doutes. Le constructeur expliquait alors que les données collectées étaient anonymisées et que les clients soupçonneux pouvaient tout à fait se passer de Bose Connect.

Et pour définitivement convaincre, l’entreprise a finalement mis à jour son app Bose Connect, intégrant désormais une option permettant de désactiver la collecte de données et empêcher Bose de recevoir ces informations d’utilisation. À l’ouverture de l’application dans sa version 4.1.0, un message apparait désormais et spécifie que « Bose Connect collecte des données relatives au diagnostic et à l’utilisation pour améliorer nos produits et services et résoudre les problèmes ».

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.