LaboFnac

Bouygues serait toujours intéressé par le rachat de SFR

Bouygues Telecom n'aurait pas abandonné l'idée de racheter SFR. Une nouvelle rumeur fait son apparition et relance le débat d'une concentration du secteur des télécoms en France. On fait le point.

Le secteur des télécoms vit au rythme des rumeurs de concentration. Depuis quelques années, un retour à 3 acteurs majeurs sur le marché des opérateurs est évoqué et les tentatives de rachat ont été nombreuses. En 2014, Bouygues Telecom souhaitait déjà racheter SFR, au même titre que Numericable (Altice). C’est finalement le groupe de Patrick Drahi qui a mis la main sur la filiale de Vivendi. Un an plus tard, c’est Bouygues Telecom qui était au centre de toutes les attentions. Altice et surtout Orange espéraient s’offrir leur concurrent. Chacun souhaitait renforcer sa position et le rachat devait aussi profiter à Free. En effet, l’opérateur avait la possibilité de récupérer une partie du réseau et des abonnés de Bouygues Telecom.

Campus SFR

Campus SFR © Maxime Dufour

Le « Big Bang » des télécoms

Finalement, la tentative de rachat de Bouygues Telecom par Orange s’est soldée par un échec. Pour Sébastien Soriano – président de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) – cette décision « mettait fin au mythe de la consolidation« . Interrogé par Le Figaro en avril 2016, il expliquait : « Les opérateurs français sont partis pour être à quatre un petit moment, ce qui purge la fable d’un retour à un marché à trois comme solution à tous les problèmes (…) Les enjeux sont ailleurs ».  Deux ans plus tard, les cartes ont été redistribuées. Le groupe Bouygues est en meilleure forme et pourrait profiter des difficultés d’Altice. Selon Bloomberg, l’opérateur de Martin Bouygues envisage de racheter SFR et discute avec d’autres investisseurs en vue de réaliser cette opération. Une information qui a déjà des répercussions positives sur l’action d’Altice, même si les négociations sont encore à un stade précoce.

Bouygues dément, SFR ne commente pas

Bouygues a rapidement réagi et dément être en discussions avec un autre opérateur télécom. Le groupe explique dans un communiqué que « comme tout acteur d’un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d’évolution du secteur des télécoms ; mais à ce jour il n’y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n’a été délivré à quelque que ce soit ». De son côté, SFR n’a pas souhaité commenter l’information rapporte l’agence Reuters. Un porte-parole d’Altice a toutefois précisé : « Nous rappelons que SFR est un de nos actifs essentiels, qui fait partie de notre projet industriel et long terme ». Fin mars, la Lettre de l’Expansion indiquait que Patrick Drahi songeait à vendre SFR à Bouygues Telecoms. Une information démentie par l’opérateur.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.