LaboFnac

Broadcom aligne 120 milliards de dollars pour tenter de s’offrir Qualcomm

Broadcom Corporation, géant américain du semi-conducteur, ne lâche pas le morceau et formule une nouvelle offre réévaluée pour mettre la main sur Qualcomm. Ce sont maintenant 121 milliards de dollars qui sont sur la table des négociations.

Broadcom veut Qualcomm désespérément. En novembre 2017, Broadcom a en effet annoncé qu’une offre d’acquisition de 103 milliards de dollars avait été formulée pour Qualcomm. Malheureusement pour l’entreprise, le spécialiste américain du semi-conducteur a refusé cette offre. Pas de quoi inquiéter Broadcom qui revient à la charge avec une nouvelle offre.

qualcomm

Pour sa seconde tentative, ce sont 121 milliards de dollars (97 milliards d’euros) que propose la firme d’Irvine. Il la présente d’ailleurs comme une offre définitive, qui représente une prime de 50 % par rapport au cours de l’action de Qualcomm (au 2 novembre 2017), pour un total de 82 dollars par action, composé de 60 dollars en cash et le reste en actions Broadcom. Une offre qui sera donc à prendre ou à laisser. Et on en attend des nouvelles pour le 6 mars prochain, pendant l’assemblée des actionnaires de Qualcomm, qui pourrait soit suivre le conseil d’administration et se positionner contre le rachat, soit voter pour le remplacement du conseil.

L’offensive de Broadcom n’intervient pas à n’importe quel moment. Qualcomm fait face à des amendes pour abus de position dominante, à Taïwan et dans l’Union européenne, et le fondeur devrait être évincé de la liste des fournisseurs d’Apple à partir de 2018, en raison de conflits relatifs à la propriété intellectuelle. Le Californien lui préférerait Intel pour l’élaboration des puces des prochains iPhone.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.