LaboFnac

Canal+ : les chaînes TF1 sont de retour pour une partie des abonnés

Sous pression, le groupe Canal+ a rétabli hier soir le signal pour les clients servis par satellite. Les box Internet ne sont pas concernées par cette décision et restent privées des chaînes de TF1.

L’interruption de la diffusion des chaînes du groupe TF1 par Canal+ n’aura duré que quelques jours. La chaîne cryptée a rétabli hier soir – vers 23h00 – le signal sur toute son offre satellitaire. « À la suite de la demande du CSA et du ministère de la Culture qui a précisé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite, le Groupe CANAL+ va rétablir dans la soirée les signaux des chaines TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI », peut-on lire dans un communiqué.

Television

©Pixabay

Le CSA et le ministère de la Culture s’en mêlent

Plus tôt dans la journée le président par intérim du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Nicolas Curien avait déclaré à l’AFP : « Nous avons obtenu que Canal+ rétablisse le signal satellite de TF1 dans la nuit ». Le CSA « était essentiellement préoccupé de la situation des abonnés TNT Sat », un sentiment partagé par le ministère de la Culture. Ce dernier explique que « la coupure par Canal+ du signal des chaînes du groupe TF1 pour les personnes qui disposent uniquement d’une offre TNT Sat proposée par Canal+, qui prive ces personnes de tout accès aux cinq chaînes gratuites du groupe TF1, est totalement contraire au principe de couverture intégrale de la population ». « La ministre de la Culture appelle donc le Groupe Canal+ à rétablir l’accès à ces chaînes sur son offre TNT Sat », ajoute le ministère de la Culture dans son communiqué. Au total, 3,8 millions d’abonnés ont récupéré un accès aux chaînes du groupe TF1, sur les 5,5 millions de clients de Canal+. Les box Internet n’étant pas concernées par cette décision, 1,7 million d’abonnés restent à ce jour privés de TF1.

Si le CSA se dit « très satisfait » et évoque un « résultat obtenu par le dialogue et non par la contrainte », cette décision est un coup dur pour le groupe de Vincent Bolloré dans le bras de fer qui l’oppose à la première chaîne. Du côté de TF1, Gilles Pélisson, PDG de la chaîne, avait déclaré être « serein » et précisé que son groupe demandait « moins de 20 millions d’euros » aux opérateurs. On attend désormais les réactions d’Orange et Free qui sont eux aussi en conflit avec la « Une ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.