LaboFnac

Canal+ interrompt la diffusion des chaînes du groupe TF1

Rien ne va plus entre TF1 et ses distributeurs. Après Orange et Free, c’est au tour de Canal+ de s’en prendre à la première chaîne. Faute d’accord, la chaîne cryptée a annoncé l’interruption de la diffusion de toutes les chaînes du groupe TF1.

La situation reste extrêmement tendue entre le groupe TF1 et ses différents distributeurs, dont Orange, Free et Canal+. La chaîne cryptée et sa maison mère Vivendi ont décidé d’attaquer TF1 en justice, a révélé mardi BFM Business.

Conflit TF1 Canal+

Comme avec les FAI, le conflit porte sur les exigences financières de TF1 pour permettre la diffusion de ses différentes chaînes et services. La « Une » met en avant sa nouvelle offre TF1 premium, mais du côté de Canal Plus, on évoque « un chantage inadmissible ». Maxime Saada, directeur général de Canal Plus, assurait en début de mois dans le Journal Du Dimanche n’avoir « aucunement l’intention de céder au chantage et [nous] sommes prêts, si nous y sommes contraints, à envisager assez vite une coupure du signal des chaînes gratuites du groupe TF1 sur nos différents supports; sachant que Canal représente entre 15 % et 20 % de l’audience de ses chaînes gratuites ». Il estime également que « le groupe TF1 profite indûment de sa puissance pour exiger des opérateurs des sommes astronomiques, à hauteur de 100 millions d’euros au total, dont plusieurs dizaines de millions pour le seul groupe Canal+ ».

Canal+ prend une décision radicale

Jeudi soir, Canal+ a joint les actes à la parole en annonçant l’arrêt de la diffusion des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. Une mesure qui a pris effet aux alentours de 23 heures et concerne tous les abonnés. Dans son communiqué, le groupe Canal+ explique regretter « l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations avec TF1 après 18 mois de discussions et se voit contraint d’interrompre la diffusion des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI et leurs services associés ».

La chaîne cryptée poursuit en évoquant « les exigences financières déraisonnables infondées de TF1 » et rejette la faute sur la première chaîne. « Cette décision est le résultat de l’intransigeance de TF1 qui abuse de sa puissance de marché, et notamment de son canal numéro 1, pour imposer unilatéralement à ses distributeurs, dont le groupe Canal+, de payer pour continuer à diffuser ses chaînes disponibles gratuitement sur la TNT et sur Internet », précise la filiale de Vivendi.

Enfin, Canal+ « réaffirme son souhait de pouvoir diffuser les chaînes gratuites de TF1, mais n’entend pas payer pour la diffusion de ces chaînes ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.