LaboFnac

Canon EOS R3 : l’appareil hybride plein format professionnel est officialisé

Comme prévu, Canon a levé le voile sur son nouvel hybride professionnel. Très attendu, l’EOS R3 est destiné aux photographes de sport et de reportage grâce à ses nombreuses nouveautés.

Il était très attendu et Canon s’est enfin décidé à l’officialiser en ce mois de septembre. L’EOS R3 a été présenté en fin de matinée par la marque, au cours d’une conférence qui assurait “l’annonce la plus excitante de l’année”. Le développement de l’EOS R3 avait été indiqué en avril 2021 avec la promesse d’offrir un hybride capable de répondre aux attentes des professionnels, tels que les photographes de sport ou les photojournalistes. Les nouveaux éléments évoqués avant les JO de Tokyo avaient confirmé la volonté de Canon de proposer un hybride sportif.

Canon EOS R3

© Canon

Conçu pour la vitesse, l’EOS R3 veut combler un vide sur le marché et s’empare du titre honorifique d’hybride plein format le plus premium du fabricant. Toutefois, il n’est pas pour autant le nouveau roi des boîtiers de Canon : le reflex Canon EOS-1D X Mark III, dévoilé en 2019, garde son statut de boîtier le plus haut de gamme et il faudra au moins un hypothétique EOS R1 pour le faire vaciller. En attendant, l’EOS R3 est bien décidé à s’opposer au Sony Alpha 1 et au futur Nikon Z9 sur le segment des hybrides plein format pour les professionnels.

Un capteur de 24,1 mégapixels

Canon met les petits plats dans les grands en proposant un boîtier qui veut reprendre le meilleur des EOS-1 avec la polyvalence du système EOS R. Cet assemblage apporte un nouveau capteur CMOS rétro-éclairé empilé de 24,1 mégapixels, soit une définition que l’on peut qualifier de raisonnable si on le compare au capteur de 50 mégapixels de l’Alpha A1. Il fait en revanche un peu mieux que les 20,1 mégapixels de l’EOS-1D X Mark III. Notez qu’il profite de la stabilisation sur cinq axes.

Canon EOS R3

© Canon

Le constructeur justifie son choix par la volonté de proposer un appareil photo offrant un “équilibre optimal entre performances, résolution et vitesse”. La sensibilité du capteur varie entre 100 et 102 400 ISO, avec la possibilité de l’étendre à 204 800 ISO. Celui-ci est également conçu pour réduire l’effet de rolling shutter, c’est-à-dire de distorsion. On rappellera que ce capteur de 24,1 mégapixels est accompagné du processeur DIGIC X, que nous avons pu découvrir lors de notre test de l’EOS-1D X Mark III, ainsi que dans les EOS R5 et R6.

Un hybride tourné vers la vitesse

La vitesse est un élément important mis en avant par la firme depuis plusieurs semaines. L’EOS R3 revendique une mise au point ultra-rapide (0,03 seconde selon le fabricant, un record pour un appareil de la série EOS R) et une vitesse d’obturation jusqu’à 1/64 000. L’obturateur électronique autorise un mode rafale de 30 images par seconde, comme promis par Canon plus tôt dans l’année. Notez que ce mode est proposé avec suivi d’exposition et de mise au point autofocus, ainsi que l’enregistrement de fichiers RAW. Des cadences 15 images par seconde et 3 images par seconde sont proposées. Canon ajoute que, pour la première fois, l’obturateur électronique peut également être utilisé en photo au flash, avec des Speedlite de la marque et des flashs de fabricants tiers.

Canon EOS R3

© Canon

Ces performances font de l’EOS R un appareil taillé pour l’action et sont renforcées par la présence d’un algorithme d’apprentissage profond “amélioré”. Ce dernier offre un suivi AF incluant la détection des yeux, du corps et de la tête des humains et des animaux, ainsi que la détection du visage des personnes en photo comme en vidéo. Le constructeur explique que son boîtier a notamment été pensé pour les sports mécaniques, avec une fonction de suivi des véhicules (motos, Formule 1, voitures GT, rally…) et la possibilité de donner la priorité au véhicule ou au casque du pilote. Des performances de haut niveau en très basse lumière (-7,5 IL) sont aussi évoquées.

À l’instar de l’EOS R5 testé par notre Labo ici, Canon intègre un viseur OLED de 0,5 pouce (5,76 millions de pixels) avec un taux de rafraîchissement allant jusqu’à 120 i/s. L’objectif annoncé est de proposer un viseur capable de rivaliser avec ceux des reflex. On retrouve également un écran LCD de 4,1 millions de pixels, orientable et tactile.

Canon EOS R3

© Canon

Pas de 8K, mais une partie vidéo soignée

Avec son capteur de 24 mégapixels, l’EOS R3 ne s’aventure pas du côté de la 8K en matière de vidéo. Le boîtier propose l’enregistrement RAW 6K à 60 i/s en interne, précisant que les séquences 4K DCI/UHD jusqu’à 60 i/s sont sur-échantillonées depuis la 6K. Un mode ralenti en 4K à 120 i/s est également au programme, ainsi que l’enregistrement Canon Log 3.

Canon EOS R3

© Canon

L’EOS R3 se présente comme une fusion entre l’EOS-1D X Mark III et l’EOS R5, ce qui se confirme au niveau de son design. La ressemblance avec le reflex est évidente, mais le dernier-né de Canon bénéficie de son statut d’appareil sans miroir pour gagner en légèreté : 822 grammes et 1 015 grammes avec carte mémoire et batterie incluses, contre 1 250 grammes et 1 440 grammes (carte mémoire et batterie incluses) pour le reflex.

L’EOS R3 présente des dimensions de 150×142,6×87,2 mm et embarque la même batterie LP-E19 que les EOS-1D X Mark II et Mark III. Enfin, on retrouve un double emplacement pour carte SD ou CFExpress et une connectivité complète avec du Bluetooth 5.0, Wifi 5 GHz ainsi qu’un port Ethernet RJ45 ou encore de l’USB-C 3.2 Gen 2. Le boîtier se veut résistant à la poussière et à l’eau pour une utilisation des conditions environnementales difficiles.

Canon EOS R3

© Canon

Prix et disponibilité

Canon annonce que son EOS R3 sera commercialisé en novembre 2021 au prix conseillé de 5 999 euros. Il est accompagné de deux nouveaux objectifs : le téléobjectif Canon 100-400 mm f/5,6-8 IS USM et l’ultra grand-angle Canon RF 16 mm f/2,8 STM.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.