LaboFnac

Canon EOS R3 : on en sait un peu plus sur l’appareil hybride sportif

Canon revient avec de nouvelles informations concernant son prochain hybride plein format professionnel. L’EOS R3 promet de conjuguer les avantages des reflex de la série EOS-1D X avec ceux du système hybride de l’EOS R5.

Moins de deux mois après avoir annoncé son développement, Canon est de retour pour évoquer l’EOS R3. Son hybride plein format le plus premium est attendu avant la fin de l’année et promet de combler les attentes des professionnels de sport et de reportage.

Si la marque japonaise reste plutôt avare en détails techniques, elle confirme une nouvelle fois que son EOS R3 se positionne entre le reflex professionnel EOS-1D X Mark III et l’hybride plein format EOS R5. Cet appareil hybride plein format promet d’ailleurs de “combler un espace libre du marché” en associant les avantages de ses aînés. Il allie ainsi la réactivité, la qualité de la visée optique et la fiabilité d’un reflex de la série des 1D X à la stabilisation 8 IL, la compacité et aux aptitudes en vidéo du système hybride du R5.

Canon EOS R3

© Canon

Canon rappelle que son futur appareil sera le premier boîtier à intégrer son nouveau capteur CMOS BSI de type empilé. Il est acquis qu’il sera associé au processeur d’image DIGIC X, que nous avons pu découvrir lors de notre test de l’EOS-1D X Mark III, ainsi que dans les EOS R5 et R6. L’ensemble promet des performances inédites en faible lumière, avec une sensibilité jusqu’à -7 EV et stabilisation d’image combinée jusqu’à 8 IL. Du côté de la vidéo, Canon évoque de la 4K suréchantillonnée, ainsi que le mode Log 3 et l’enregistrement en interne de vidéo RAW.

Canon EOS R3 : un appareil conçu pour la vitesse

L’accent est également mis sur la vitesse, avec une acquisition en RAW à 30 i/s avec suivi de l’exposition et de l’autofocus, ainsi qu’une mise au point ultra rapide (Dual Pixel). L’EOS R3 étrennera également un système de contrôle de l’autofocus par l’œil, que Canon assure avoir “conçu pour le 21ᵉ siècle”. Cette précision rappelle que le dispositif n’est pas inédit chez la marque nippone. En 1992, son EOS 5 était le premier à proposer à un autofocus contrôlé par l’œil. La firme annonce aussi une synchronisation des flashes Speedlite en obturation électronique, pour un boîtier qui se veut particulièrement efficace pour suivre notamment les courses de voitures ou de motos.

Canon EOS R3

© Canon

Concernant le boîtier, l’EOS R3 revendique un niveau d’étanchéité à la poussière et à l’humidité similaire à celui de la série EOS-1D. Cela doit lui permettre d’évoluer dans les “conditions météo les plus difficiles” pour un appareil qui disposera d’un châssis en alliage de magnésium. Il reprend également la poignée-grip intégrée des reflex professionnels de Canon et embarque une batterie LP-E19.

Canon profite de l’annonce pour confirmer la présence d’un écran orientable, de trois modèles de réglage (une molette principale et deux molettes de contrôle rapide), ainsi qu’une commande par multi-contrôleur et un contrôleur intelligent. Du côté de la connectivité, il disposera d’une liaison LAN par câble et du Wifi 5 GHz (équivalent 802.11 ac). L’EOS R3 s’appuiera naturellement sur la monture RF que le fabricant développe depuis 2018 pour ses hybrides équipés d’un capteur plein format.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.