LaboFnac

Canon EOS R5 : le futur boîtier compte s’imposer en spécialiste de la vidéo

Canon ne semble toujours pas décidé à officialiser dans le détail son EOS R5. La marque nippone complète néanmoins la fiche technique du boîtier hybride au rayon de la vidéo.

Cela fait désormais un peu plus de deux mois que Canon a confirmé le développement de son prochain boîtier hybride, l’EOS R5. La marque communique depuis lors à un rythme mensuel, précisant au compte-gouttes ses caractéristiques. Elle annonçait hier une nouvelle caméra cinéma (Canon EOS C300 Mark III) et a donc complété, pour l’occasion, la fiche technique du boîtier pour ce qui concerne la vidéo.

Canon EOS-R5 avec optique 24-105 mm

© Canon

Si la capacité de l’EOS R5 à filmer en 8K sans crop jusqu’à 30p (29,97 images par seconde) avait déjà été mentionnée par le Japonais, il détaille aujourd’hui sa compatibilité avec « les flux de production vidéo haut de gamme ». Le boîtier se veut en effet « le partenaire idéal de [sa] toute nouvelle caméra », capable de « dépasser même les références de l’industrie vidéo professionnelle ».

L’appareil offrira ainsi les caractéristiques suivantes :

– Enregistrement interne vidéo RAW 8K non-recadré jusqu’à 29.97 im./sec
– Enregistrement interne vidéo (H.265) 8K non-recadré jusqu’à 29.97 im./sec en 4:2:2 10 bits avec Canon Log ou 4:2:2 10 bits HDR PQ
– Enregistrement interne vidéo (H.265) 4K non-recadré jusqu’à 119.88 im./sec en 4:2:2 10 bits avec Canon Log ou 4:2:2 10 bits HDR PQ
– Sortie vidéo HDMI 4K jusqu’à 59,94 im./sec en 4:2:2 10 bits avec Canon Log ou 4:2:2 10 bits HDR PQ
– Autofocus CMOS Dual Pixel disponible dans tous les modes vidéo, à toutes les résolutions et toutes les cadences d’acquisition
– Stabilisateur d’image mécanique IBIS (in-body image stabilization) 5 axes intégré au boîtier, possibilité de combiner les effets du stabilisateur de l’objectif à celles du boîtier
– Deux logements pour cartes mémoire : 1 CFexpress et 1 SD UHS-II

Ces détails s’ajoutent à ceux déjà publiés par Canon, qui s’abstient toujours de mentionner une quelconque date de présentation pour son appareil – on imagine qu’il devait initialement être officialisé autour des Jeux olympiques de Tokyo, que l’on sait désormais repoussés à 2021. On se contentera donc de noter que le R5 profite du système autofocus CMOS Dual Pixel, compatible avec les modes d’enregistrement 4K et 8K, cet autofocus assurant également une reconnaissance des chiens, chats et oiseaux. On y trouvera également un mode rafale à 12 images par seconde en obturation mécanique et à 20 images par seconde en obturation électronique.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.