LaboFnac

CES 2018 – Sony Xperia XA2 et XA2 Ultra : notre prise en main (photos et vidéo)

Pas de renouveau de ses flagships pour ce CES 2018 chez Sony, dont la branche mobile a préféré se consacrer à ses milieu de gamme, en attendant un Mobile World Congress de Barcelone qui promet donc quelques surprise au rayon du premium. Nous avons de notre côté profité du salon américain pour faire les présentations avec les deux nouveaux mobiles du Nippon, à savoir les Xperia XA2 et Xperia XA2 Ultra.

Alors que son Xperia XZ1 et sa déclinaison Compact datent de l’IFA de Berlin, en septembre 2017, c’est au milieu de gamme que s’attaque Sony pour inaugurer la nouvelle année. La marque renouvelle donc ses Xperia XA1 et XA1 Ultra, avec sans surprise des XA2 et XA2 Ultra, dont les caractéristiques ont été améliorées au passage.

Sony Xperia XA2

Le Sony Xperia XA2

Côté caractéristiques, la montée en gamme est nette. Les deux smartphones abandonnent la définition HD de leurs prédécesseurs au profit d’une Full HD plus moderne, mais aussi plus flatteuse pour la rétine. C’est d’autant plus appréciable que le XA2 propose une diagonale de 5,2 pouces, quand son prédécesseur se maintenait à 5 pouces. Le XA2 Ultra, quant à lui, conserve la combinaison d’un écran de 6 pouces affichant de la Full HD.

Montée en gamme

À l’intérieur également, les changements sont de mise. Le règne des SoC MediaTek sur la gamme arrive cette année à son terme, puisque le Snapdragon 630 de Qualcomm a été retenu pour les deux modèles, associé chez le XA2 à 3 Go de mémoire vive, et chez le XA2 Ultra à 4 Go, chacun embarquant en outre 32 Go de stockage ainsi qu’un port microSD. De quoi espérer des performances de bon aloi, la plateforme ayant notamment fait ses preuves sur le Moto X4 de Motorola. À la prise en main, rien à signaler en tout cas. On apprécie que le tout soit enrichi de batteries bien plus généreuses que sur la génération précédente de mobiles Sony : le XA2 s’offre un accumulateur de 3300 mAh (2300 mAh chez le XA1), et le XA2 Ultra une batterie de 3580 mAh, contre 2700 mAh chez le XA1 Ultra. Ce qui explique l’embonpoint des deux produits, le premier affichant 9,7 mm d’épaisseur, et le second 9,5 mm.

Sony Xperia XA2

Plus que des améliorations en termes d’affichage ou de performances, ce sont deux ajouts que l’on retiendra essentiellement des deux mobiles. Sony a beau se montrer un peu frileux en termes de design, conservant globalement l’apparence de ses précédents modèles, on sent que le Nippon opère lentement, mais sûrement un virage qui devrait se retrouver sur des terminaux plus haut de gamme. Un capteur d’empreintes apparaît ainsi sur les deux modèles, qui en étaient jusqu’alors dépourvus. Mais alors que les terminaux les plus perfectionnés de la marque présentent un lecteur situé sur leur tranche droite, sur leur bouton d’allumage, ledit capteur, rond, siège ici au dos des deux modèles. L’appareil photo est désormais situé juste au-dessus, au centre, ce qui fait certes perdre un peu de son identité au design traditionnel de la marque, mais permet de gagner en praticité : au moins ne mettra-t-on plus accidentellement le doigt sur l’appareil photo.

Sony Xperia XA2

Les selfies à l’honneur, surtout sur la version Ultra

La photo, justement, parlons-en. Si le Xperia XA2 est franchement plus séduisant que son compère Ultra, dans la mesure où son format reste raisonnable, le Xperia XA2 Ultra, plus massif et lourd (221 grammes tout de même, qui se font difficilement oublier), affiche une partie photo plus intéressante. Au dos, on retrouve toujours le capteur Exmor RS de 23 mégapixels et l’enregistrement de vidéos en 4K, tandis qu’en façade, deux appareils photo distincts, flanqués d’un flash, sont proposés. Un premier de 16 mégapixels, bénéficiant d’une stabilisation optique (pour la photo, la vidéo obtenant une stabilisation numérique SteadyShot), devrait faire le bonheur des instagrammeurs adeptes des Stories ou des fans de selfies. Un deuxième appareil, de 8 mégapixels cette fois, fonctionne de manière indépendante, et permet de réaliser des photos de groupe plus facilement grâce à son grand-angle à 120°. À l’essai, l’effet est effectivement assez bluffant. Le XA2 standard, lui, propose uniquement ce même capteur de 8 MP et son optique super grand-angle.

Sony Xperia XA2 Ultra

Le Sony Xperia XA2 Ultra

Dans l’ensemble, Sony opère chez sa nouvelle fournée de XA une montée en gamme sensible. Alors que l’écran du XA1 décevait, celui du XA2 séduit notamment en termes de densité de pixels, et promet une expérience nettement plus convaincante. Même combat du côté des performances et de l’autonomie, tandis que l’on apprécie l’intégration – enfin ! – d’un lecteur d’empreintes, qui permet à ces smartphones somme toute très classiques de s’aligner plus correctement sur les standards du moment que ne le faisaient les XA1. Le tout, servi par Android 8.0 Oreo, reste dans la gamme tarifaire de la génération XA1, puisque l’on retrouvera d’ici la deuxième quinzaine de février le Xperia XA2 à 349 euros, et le Xperia XA2 Ultra à 429 euros.

Sony Xperia XA2 Ultra

Le Sony Xperia XA2 Ultra : un simple bouton permet de passer d’un capteur à l’autre.

Sony Xperia XA2 Ultra

Photo et vidéo : Fahim Alloul

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.