LaboFnac

Cette technologie va permettre d’économiser la batterie des lunettes connectées

Des chercheurs de l'université de Washington ont mis au point une nouvelle technologie de streaming vidéo qui consomme jusqu'à 10 000 fois moins d'énergie que les méthodes traditionnelles. Elle peut être utilisée avec les lunettes connectées, mais pas seulement.

Les lunettes connectées équipées d’un appareil photo ne sont pas un grand succès, comme en atteste l’échec des Snapchat Spectacles. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce manque d’intérêt dont celui de la batterie, comme l’explique Engadget. Pour fonctionner, les lunettes connectées ont besoin d’une batterie capable de tenir la cadence avec les vidéos en streaming. La transmission des images demandant beaucoup d’énergie, les lunettes doivent embarquer de grosses batteries. Résultat : elles sont lourdes et le design en pâtit. Des chercheurs de l’université de Washington se sont penchés sur la question et ont mis au point une nouvelle méthode de streaming vidéo HD. Celle-ci va confier le traitement vidéo à un autre appareil via une transmission sans fil. Dans les faits, les images sont envoyées vers un smartphone ou un ordinateur qui se charge de traiter la vidéo à la place des lunettes.

Lunettes connectées HD streaming

© Dennis Wise/University of Washington

Diffuser des vidéos HD sans « tuer » sa batterie

Selon les chercheurs, cette solution devrait consommer jusqu’à 10 000 fois moins d’énergie que les méthodes traditionnelles. Le concept n’est pas nouveau, mais il était jusqu’ici limité à de basses définitions. Un prototype de lunettes connectées a été présenté et permet de diffuser des vidéos en 720p (HD) à 10 images par seconde sur un ordinateur portable situé à un peu plus de 4 mètres (14 pieds). L’équipe à l’origine de ce projet a également développé une caméra de sécurité capable de diffuser 13 images par seconde en basse résolution dans des conditions similaires.

Si la technologie n’est pas encore prête de débarquer dans les lunettes grand public, les chercheurs sont optimistes pour la suite. Le procédé pourrait être utilisé avec d’autres appareils (wearables) dans différents secteurs. Il est notamment question des caméras de sécurité. Le groupe travaille sur des modèles suffisamment intelligents pour ne s’allumer que lorsque la situation le demande, permettant ainsi d’économiser encore plus d’énergie. Enfin, les chercheurs aimeraient bien s’inviter sur les terrains de football en équipant les joueurs de minuscules caméras HD capables d’enregistrer l’action. Les sports automobiles pourraient également être intéressés.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.