LaboFnac

En Chine, le vêtement connecté sert à surveiller

Plusieurs établissements scolaires chinois font appel à une veste connectée pour prévenir l'absentéisme de leurs élèves. Un modèle doté d'un système de tracking GPS pour le moins problématique.

Google n’est pas le seul à travailler sur la thématique du vêtement connecté. Lancé il y a deux ans, son Projet Jacquard, mené en partenariat avec Levi’s, a abouti au lancement d’une veste dotée d’un module Bluetooth permettant de piloter le smartphone à distance. De l’autre côté du globe, c’est un autre vêtement intelligent qui fait ses débuts, au sud-est de la Chine.

Veste connectee chine

© Global Times

Le Global Times chinois rapporte en effet qu’une dizaine d’écoles des provinces de Guizhou et Guangxi ont adopté un uniforme intelligent permettant aux établissements de surveiller les allées et venues des élèves… et d’avertir automatiquement parents et professeurs en cas d’escapade non autorisée. Plus encore : si deux élèves échangent leurs vestes pour tromper le système, l’usage de la reconnaissance faciale est censé permettre d’identifier les élèves contrevenants. Guizhou Guanyu Technology Company, qui fabrique les uniformes, assure « avoir choisi de ne pas vérifier la position exacte des étudiants après les cours », note le Global Times, mais l’inclusion d’une puce GPS aux vêtements connectés soulève l’épineuse question du respect de la vie privée des étudiants.

Les écoles ayant adopté cet uniforme assurent que le taux d’absentéisme a drastiquement chuté. Les vestes sont d’ailleurs conçues pour ne pas « tomber en panne » durant l’année : le fabricant assure qu’elles pourront être lavées 500 fois… contre une dizaine pour celle de Levi’s.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.