LaboFnac

Le « cloud » et la Xbox portent les derniers résultats financiers de Microsoft

Microsoft a fait mieux que prévu lors du dernier trimestre de 2020 (deuxième trimestre fiscal 2021), grâce notamment à la santé de sa branche Xbox et de ses services. La firme a réalisé un chiffre d'affaires de 43,1 milliards, dont 15,5 milliards de bénéfices.

La crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 a contraint de nombreuses entreprises du numérique à se réorganiser, mais elle n’a pas perturbé la marche avant de Microsoft. La firme de Redmond a levé le voile sur les résultats du deuxième trimestre de son exercice 2021 décalé – correspondant au quatrième trimestre de 2020  – et confirme sa bonne santé. Tous les voyants sont au vert pour Microsoft qui s’offre le luxe de dépasser les attentes du marché. Son chiffre d’affaires s’élève à 43,1 milliards de dollars pour la période d’octobre à décembre, en hausse de 17 % sur un an, et ses profits franchissent allègrement la barre des 15 milliards (15,5 milliards, soit un bond de 33 % en un an). C’est la première fois que le géant américain de l’informatique enregistre un chiffre d’affaires au-dessus de la barre des 40 milliards de dollars.

Microsoft

Campus Microsoft France © Microsoft

Ces excellents résultats sont le fruit du virage pris il y a quelques années par Satya Nadella. Le PDG de Microsoft s’est tourné vers le « cloud », un secteur qui profite de la crise sanitaire et qui porte les ventes de Microsoft. « L’année passée, nous avons assisté à l’aube d’une deuxième vague de transformation numérique qui concerne toutes les sociétés et toutes les industries », a indiqué Satya Nadella dans le communiqué accompagnant ces résultats. Pour le patron du groupe, sa société est tout simplement « le moteur de ce changement grâce à la plateforme de cloud computing la plus importante et la plus complète au monde ».

Dans les chiffres, cela se traduit par une hausse de 50 % des revenus générés par sa plateforme Azure dédiée à l’informatique en  cloud. Il faut se contenter de cette annonce, Microsoft ne publiant pas le détail de ses revenus, contrairement à ses concurrents AWS (Amazon) ou Alphabet (Google Cloud). On apprend néanmoins que la branche « Intelligent Cloud » (cloud intelligent) a vu ses ventes progresser de 23 % à 14,6 milliards de dollars.

Les GAFA ont retrouvé leur M

La fin de l’année 2020 a également été marquée par la sortie des nouvelles consoles Xbox. Les Xbox Series X et S espèrent faire de l’ombre à la nouvelle PlayStation de Sony et la division gaming peut avoir le sourire. Le constructeur évoque un chiffre d’affaires en augmentation de 50 % sur un an, dont une progression de 86 % pour les ventes de consoles et 40 % pour les services et jeux. Alors que la firme a connu un léger couac avec son abonnement Xbox Live, elle annonce que le Xbox Game Pass a atteint 18 millions d’abonnés, tandis que le Xbox Live a franchi la barre des 100 millions d’utilisateurs actifs chaque mois.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Microsoft a également vu sa division « Productivité » (Productivity and Business Processes) engranger 13,4 milliards de dollars, soit un chiffre d’affaires en hausse de 13 %. Cette dernière comprend la suite Office, ainsi que les solutions Dynamics ou encore LinkedIn. Le réseau social professionnel a progressé de 23 % tandis que les revenus générés par Microsoft 365/Office 365 ont augmenté de 21 %. Son offre Microsoft 365 compte aujourd’hui 47,5 millions d’abonnés. Enfin, les ventes de Surface ont aussi augmenté de 3 % et dégagent plus de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour la première fois. La gamme s’est récemment enrichie avec l’arrivée de la Surface Pro 7+. En très grande forme, Microsoft progresse dans tous les domaines et confirme son poids parmi les GAFAM.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.