LaboFnac

Coronavirus – Les géants de la tech mettent la main au portefeuille

En période de confinement due à la pandémie de Covid-19, les actes de solidarité se multiplient. Le milieu des nouvelles technologies ne fait pas exception, comme en témoignent les initiatives suivantes. Si elles servent la communication des entreprises qui les mettent en place, elles n’en restent pas moins à noter...

En France, mais pas seulement, les masques homologués FFP3, c’est-à-dire les plus filtrants et adaptés au secteur médical sont à la fois les plus recherchés et les plus rares. Les initiatives individuelles pour confectionner des masques en tissu, non homologués donc, fleurissent un peu partout, tandis que les soignants attendent des livraisons orchestrées par l’État dans le courant de la semaine. De son côté, Xiaomi annonce cette semaine avoir “fait parvenir un premier lot de dizaines de milliers de masques de type FFP3” à l’Institut Pasteur. L’Italie avait reçu elle aussi des lots de masques la semaine dernière, livrés à la Protection civile italienne qui s’est chargée de leur répartition. Xiaomi assure qu’un “autre premier lot de masques est également arrivé en Espagne”. On peut espérer que d’autres lots suivent, même si Xiaomi n’a pas encore précisé combien ni quand.

Masques Xiaomi

© Xiaomi

D’autres géants chinois témoignent de leur solidarité, à l’image du spécialiste de l’e-commerce Alibaba. Son co-fondateur, Jack Ma, s’est ainsi engagé à livrer deux millions de masques médicaux à l’Europe, dont un premier lot a été expédié dès la fin de la semaine dernière. Il a en outre indiqué, rapporte Reuters, qu’il livrerait 500 000 kits de dépistage du coronavirus aux États-Unis.

Géants américains de la tech : des dons financiers, mais pas seulement

Apple, dont les 460 magasins physiques situés hors de la Chine seront fermés jusqu’au 27 mars au moins, a de son côté annoncé affecter 15 millions de dollars à la lutte contre le coronavirus. “Dans nos espaces de travail et nos communautés, nous devons faire de notre mieux pour empêcher la diffusion du Covid-19”, déclarait ainsi le 14 mars son CEO, Tim Cook, ajoutant “s’engager à un don de 15 millions de dollars pour aider à sa guérison dans le monde entier”.

Probablement le plus visible en raison de sa prépondérance sur le marché de la tech, Apple n’est toutefois pas seul à avoir annoncé d’importantes donations. Google, Amazon et Microsoft ont chacun annoncé donner au moins 1 million de dollars à des fonds dédiés à la recherche. Google a par ailleurs ajouté 25 millions de dollars de crédits publicitaires dédiés à l’OMS et aux organismes sanitaires des pays touchés par le coronavirus pour leur permettre d’améliorer la prévention. Mountain View, via sa filiale Verily, participe en outre à l’effort d’orientation des patients aux États-Unis, puisqu’il travaille actuellement à la mise en place d’un site de triage des malades dans le pays, Project Baseline. Pour l’heure en cours de développement, le site est uniquement en phase de test en Californie, et s’est en début de semaine vu saturé par les connexions.

Project Baseline by Verily

© Capture d’écran / Verily

Quant à Bill Gates, fondateur de Microsoft désormais entièrement tourné vers l’humanitaire, il a annoncé allouer 50 millions de dollars à la recherche de traitements contre le Covid-19. On retient également Dell, qui signale avoir “mis de côté 3 millions de dollars en fonds et en dons technologiques en nature”, aux États-Unis là encore.

Ces initiatives s’ajoutent à celles d’autres géants de la tech un peu partout dans le monde. Le numéro un du mobile, Samsung, a ainsi fourni 30 milliards de wons (environ 22 millions d’euros) à un fonds d’urgence sud-coréen. Nokia a quant à lui annoncé ce mardi la création d’un fonds international dédié au Covid-19 : “Ce fonds est conçu pour soutenir des associations caritatives, des hôpitaux, des cliniques et autres organisations non gouvernementales et qui mènent la lutte contre le Covid-19”.

Retenons enfin qu’à l’échelle internationale, Facebook a lancé une souscription internationale sur son réseau social, informant “doubler les dons à cette collecte de fonds à hauteur de 10 millions de dollars”. Elle atteint à ce jour près de 4 millions de dollars. À ces investissements financiers s’ajoutent, pour le réseau social et pour ses concurrents, le soutien de ses employés et la gestion des (fausses) informations circulant par son entremise, ce qui constitue là aussi l’un des enjeux de la lutte contre la diffusion du Covid-19.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.