LaboFnac

Coronavirus et MWC : Sony, ZTE, Nvidia… quelles marques zappent le salon ?

À quoi ressemblera le MWC 2020 de Barcelone. De nombreux groupes ont annulé leur venue au salon tandis que d'autres ont décidé de prendre des mesures. Si la GSM Association tente de rassurer les visiteurs, les participants et les marques, les allées du salon risquent de sonner creux cette année.

Le coronavirus 2019-nCoV, apparu en décembre en Chine, inquiète la planète et la tech mondiale. Qualifié d’urgence de santé publique de portée internationale par l’OMS, le virus perturbe la production de nombreuses entreprises internationales telles que Nintendo ou Apple. Il menace également le Mobile World Congress, l’incontournable salon des technologies mobiles et des télécommunications. L’édition 2020 doit se dérouler du 24 au 27 février prochain à Barcelone et plusieurs grands noms ont décidé d’annuler leur participation ou de prendre des mesures préventives.

Mobile World Congress 2019

© GSM Association

Acteur majeur du salon, LG a rapidement pris les devants en annulant officiellement sa présence à Barcelone. La firme sud-coréenne explique suivre « de près la situation liée à la nouvelle épidémie de coronavirus » et se dit « soucieuse de la sécurité de ses employés, partenaires et clients » pour justifier son retrait du MWC 2020. Un temps évoqué absent, ZTE n’a finalement pas complètement annulé sa présence au salon de Barcelone. Le fabricant chinois a clarifié sa position au site The Verge en expliquant : « La Conférence de presse de ZTE Devices prévue le 25 février, qui n’est qu’une des multiples activités prévues, a été annulée. Une grande variété de nouveaux appareils 5G sera présentée sur le stand ZTE pendant le MWC 2020, comme prévu ».

Les défections s’enchaînent

La marque s’est toutefois engagée à adopter « une série de mesures strictes de prévention, de contrôle et de sauvegarde ». Elle veillera notamment à ce que « tous les employés de Chine continentale, y compris les ressortissants non chinois, ne présentent aucun symptôme deux semaines avant leur départ et leur arrivée aux MWC ». À l’heure actuelle, ZTE prévient que « tous les employés doivent se soumettre à un isolement de deux semaines pour garantir la santé et la sécurité de tout notre personnel ».

À l’image de LG, le groupe Ericsson a lui aussi décidé de se retirer du Mobile World Congress 2020. « Après une évaluation interne approfondie des risques, Ericsson a décidé de prendre des mesures de précaution supplémentaires en se retirant du MWC 2020 de Barcelone, le plus grand événement de l’industrie des télécommunications. Ericsson apprécie que la GSMA ait fait tout son possible pour contrôler les risques. En tant que l’un des plus grands exposants de l’événement, Ericsson accueille sur son stand des milliers de visiteurs chaque jour. Cependant, même si le risque est faible, l’entreprise ne peut garantir la santé et la sécurité de ses employés et de ses visiteurs », précise l’entreprise dans un communiqué. Elle ajoute que les démonstrations et les contenus créés pour le MWC de Barcelone seront présentés aux clients lors d’événements locaux.

Même son de cloche du côté de Nvidia qui a décidé de faire l’impasse sur cette édition. La marque au caméléon, qui vient de lancer son service GeForce Now, explique qu’elle n’enverra pas ses employés au MWC 2020 « compte tenu des risques pour la santé publique liés au coronavirus ». Grand habitué du salon de Barcelone, Sony a également annulé sa participation à cause du coronavirus. Le fabricant japonais avance les mêmes arguments que ses confrères et précise que sa conférence sera finalement retransmise via sa chaîne YouTube Xperia le 24 février à 8h30.

TCL vient compléter cette liste, la marque chinoise ayant confirmé ce 10 février l’annulation de sa conférence de presse, prévue initialement le 22 février. Elle compte néanmoins maintenir sa présence sur le salon, et montrer ses nouveautés sur son stand.

D’autres fabricants évaluent la situation et prennent des dispositions, comme Huawei ou Oppo. Selon le site Cnet, Samsung pourrait également réduire sa présence au MWC et se contente de faire acte de présence. Avec son propre événement Unpacked prévu pour le mardi 11 février, le numéro un mondial dépend moins du MWC.

Faut-il maintenir le MWC 2020 ?

Ces défections en série compliquent la tâche de la GSM Association, qui redoute un effet boule de neige. L’organisateur du Mobile Wolrd Congress avait très vite confirmé le maintien de son événement en prenant plusieurs mesures que nous détaillons ici. La GSMA a souhaité mettre en place de nouvelles règles en collaboration avec les autorités sanitaires espagnoles. On apprend que « tous les voyageurs de la province de Hubei [dont Wuhan est la capitale] ne seront pas autorisés à accéder à l’événement » et que « tous les visiteurs qui sont allés en Chine devront prouver qu’ils étaient hors de Chine 14 jours avant l’événement » via un tampon de passeport ou certificat médical. Par ailleurs, un contrôle de la température sera mis en place et les participants devront certifier qu’ils n’ont pas été en contact avec une personne infectée.

Cette annonce vise à rassurer les participants et permettre à l’organisateur de maintenir son événement. Alors que de plus en plus de grands fabricants organisent leurs propres événements, une annulation serait un coup dur pour l’association. Plusieurs marques pourraient renoncer d’ici le 24 février tandis que d’autres, comme Realme ou Oppo, ont confirmé leur présence. Le premier cité doit dévoiler son Realme X50 Pro 5G sous Snapdragon 865 5G.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.