LaboFnac

Crosscall Trekker-X3 : nos premières impressions sur ce nouveau smartphone « outdoor »

Dernier-né de la famille Crosscall, le Trekker-X3 est un smartphone robuste, étanche, et destiné aux utilisateurs passant l'essentiel de leurs journées en extérieur. Un smartphone tout juste annoncé, et que nous avons examiné de plus près.

Crosscall fait partie des quelques marques présentes sur le segment dit « outdoor ». Comme Kyocera, MTT ou CAT, le Français conçoit des smartphones durcis et étanches, bref destinés à être utilisés en extérieur et à résister aux aléas du mauvais temps. Avec son Trekker-X3, Crosscall veut aller plus loin : il s’agit ici de proposer un terminal répondant aux exigences des sportifs, en mer comme en montagne, et de les concilier avec celles de performances et d’un design un peu plus accessibles aux néophytes. Nous avons pris en main l’appareil pour vous livrer nos premières impressions.

Crosscall Trekker-X3

Revenons d’abord sur les caractéristiques techniques du téléphone. Le Crosscall Trekker-X3 présente un écran LCD de 5 pouces affichant 1920 x 1080 pixels (Full HD), et sous lequel l’appareil embarque une puce de milieu de gamme, le Snapdragon 617 légèrement vieillissant, mais associé à une mémoire vive confortable de 3 Go. Côté stockage, le smartphone dispose de 32 Go, ainsi que d’un port microSD pour des cartes jusqu’à 128 Go. Sa batterie atteint quant à elle 3500 mAh, et 16 mégapixels pour son appareil photo principal. Le Trekker-X3 peut également capturer des selfies de 8 mégapixels. Jusqu’ici, on a affaire à un smartphone de milieu de gamme sans grande prétention, qui d’ailleurs frustrera probablement les technophiles avertis : le terminal sortira en effet sous Android 6.0.1 Marshmallow, mais ne sera pas mis à jour au-delà des patchs de sécurité nécessaires.

Crosscall Trekker-X3

Un modèle renforcé

L’intérêt du smartphone réside évidemment dans ses capacités autres que ses performances brutes, même si l’on peut espérer faire tourner des applications standard sans problème particulier. Son écran, bien qu’il semble souffrir d’angles de vision trop étroits, bénéficie d’une vitre Gorilla Glass 4 plus épaisse que celle des smartphones standard, ainsi que d’une couche de mousse située sous sa dalle tactile, afin d’amortir les chocs. Autour, le silicone est de mise, pour éviter les bris, et c’est bien un smartphone dont l’écran et les composants résisteront à des impacts que promet Crosscall.

Crosscall Trekker-X3

Le grand bain pour le Trekker X3

La marque multiplie les efforts pour donner à ses clients l’assurance de pouvoir l’utiliser quelles que soient les circonstances. À ces points s’ajoutent des caches fermés par des joints d’aspect robuste, une batterie protégée par une coque close par le biais de vis, des cartes SIM et microSD elles-mêmes couvertes d’une seconde trappe à joint, le tout étant certifié IP67. Pas d’IP68, qui garantirait une immersion au-delà d’un mètre (et non jusqu’à 1 mètre), mais celle d’une résistance à l’eau chlorée, à l’eau salée, à l’huile et à divers liquides. En somme, Croscall assure la possibilité d’utiliser son téléphone en mer, en piscine et en extérieur jusqu’à des températures de -10°C. On sent toutefois qu’il n’est pas question de dédier l’usage de son téléphone à un public professionnel, aucune certification militaire dédiée aux chocs ou aux vibrations n’étant prévue.

Une allure robuste, mais soignée

À la prise en main, qu’en est-il ? Les marques spécialisées dans les smartphones durcis ont généralement bien du mal à convaincre le commun des mortels d’investir dans des appareils lourds, encombrants et souvent peu performants, quand Crosscall évoque des « lignes raffinées » et un « design épuré ». Le constructeur limite les dégâts côté format, et présente un smartphone de 155,7 x 81,8 x 14,3 mm pour 230 grammes. C’est beaucoup si on le compare à un smartphone standard, mais pas tant que cela au regard de sa conception. Évidemment, il sera bien difficile de l’utiliser à une main, mais les boutons sont suffisamment grands pour être manipulés avec des gants. La touche d’allumage reste toutefois placée un peu haut sur la tranche droite à notre goût. L’emplacement pour dragonne, au dos du mobile, est bien trouvé, de même que le bouton paramétrable, en rouge sur le côté droit. Ce dernier peut notamment servir pour lancer l’application photo ou envoyer un SMS d’urgence à un contact prédéfini. Notez également que l’écran du téléphone fonctionne lorsqu’il est mouillé.

Crosscall Trekker-X3

On se prend néanmoins à regretter l’absence de touches de navigation physiques, qui auraient simplifié l’usage du téléphone avec des gants. Même si Crosscall indique avoir optimisé le traitement des photographies pour assurer le meilleur rendu possible des clichés pris avec son Trekker-X3, nos premiers essais montrent un piqué somme toute perfectible.

Crosscall Trekker-X3

Des fonctionnalités dédiées aux usages en extérieur

Comme nous le précisions plus haut, Crosscall ne prétend pas fournir une expérience logicielle à la pointe, puisqu’il ne se lance pas même dans des promesses de mises à jour. Son téléphone tourne ainsi sous une version stock d’Android, à laquelle il se contente d’ajouter une application, x3 Sensors. Cette dernière regroupe les diverses informations captées par le téléphone afin d’en fournir une lecture claire, qui pourra bien sûr être améliorée en téléchargeant des applications tierces. On retrouve ainsi les traditionnels capteurs de proximité, de luminosité et l’accéléromètre, mais aussi un baromètre, un thermomètre, un hygromètre, un altimètre et un magnétomètre. Le Trekker-X2, en son temps, se contentait d’un accéléromètre, d’une boussole et d’un capteur de lumière.

Crosscall Trekker-X3

Charge rapide, charge sans fil

Comme on peut l’attendre, Crosscall met en avant une large autonomie chez son Trekker-X3, grâce à sa batterie de 3500 mAh. L’appareil est en outre compatible avec la charge rapide de Qualcomm, le système Quick Charge 3.0. Il est livré avec un chargeur secteur de 24W associé à un câble USB Type-C et, petite surprise supplémentaire, est compatible avec la charge sans fil. Et le chargeur à induction, demanderez-vous ? Il est lui aussi fourni, mais prend la forme… de la boîte dans laquelle le téléphone est livré, au dos de laquelle se trouve un port USB Type-C. La boîte est encombrante sur un bureau, pas franchement pratique à emporter avec soi… L’idée est intéressante, mais dommage qu’il ne soit pas possible de démonter facilement le coffret pour n’en conserver qu’une partie.

Crosscall Trekker-X3

Prix et disponibilité

Crosscall ne compte pas faire patienter ses clients outre mesure, puisque le Trekker-X3, annoncé ce jour, sera disponible courant février. Son prix flirtera avec celui de terminaux classiques très haut de gamme. Comptez en effet la somme rondelette de 549 euros pour ce terminal de niche, adapté aux sportifs, aux randonneurs, aux amateurs de mer ou de montagne, et un peu moins aux professionnels travaillant sur des chantiers. Un public a priori restreint, mais où la concurrence est rare, ce qui permet à Crosscall d’espérer écouler quelques centaines de milliers d’unités de ses smartphones, en France et sur les quelques marchés européens où la marque est présente.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.