LaboFnac

Dangers de la lumière bleue : une première journée de prévention est déjà prévue

Une première journée de prévention liée à la lumière bleue se tiendra la semaine prochaine. Son objectif : sensibiliser les utilisateurs d'écrans aux conséquences de cette lumière sur la rétine et le sommeil.

La lumière bleue fait parler depuis quelques années, à la faveur d’études mettant en exergue son influence sur le sommeil. Grosso modo, la lumière émise par les écrans – de télévision, de smartphones, tablettes ou encore d’ordinateurs – est, selon les spécialistes qui se sont attelé à leur étude, responsable de troubles de la sécrétion de mélatonine, également surnommée l’hormone du sommeil. En ligne de mire, des difficultés rencontrées à l’endormissement.

LED lumière bleue

La lumière bleue, composante de la lumière artificielle diffusée par les LED, est en outre pointée par divers chercheurs, notamment à l’Inserm. En début d’année, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale épinglait la nocivité de ces ampoules pour la rétine. « Les rayons correspondant à la lumière bleue, qui crée la lumière blanche des ampoules LED en étant combinés à la lumière jaune, sont plus délétères que les autres », expliquait ainsi la chercheuse Alicia Torriglia.

Autant d’arguments sur lesquels Zeiss, connu pour ses lentilles photo, mais aussi verrier dans le domaine de l’optique, s’appuie pour mettre en place une journée de prévention contre la lumière bleue, organisée le 27 septembre via une campagne numérique. « Il convient de filtrer la transmission des longueurs d’ondes entre 415 et 460 nm », note le verrier qui, sans surprise, encourage l’adoption de lunettes dotées de verres traités par ses soins.

Des solutions logicielles dédiées aux terminaux mobiles et aux ordinateurs

Rappelons tout de même à ceux qui portent des lunettes, et ne souhaitent pas investir dans ces nouveaux verres traités, qu’il existe diverses applications permettant de filtrer logiciellement la lumière bleue émise par les écrans de smartphones et d’ordinateurs. On pense notamment aux logiciels de type f.lux, datant déjà de 2009, ainsi qu’à ses nombreux homologues sur les portails de téléchargement mobiles – f.lux est utilisable sur Android, mais seulement sur des terminaux rootés.

Le mode Night Shift est quant à lui intégré nativement à iOS depuis début 2016 et à macOS depuis cette année. Sur Android également, les modes nuit se multiplient sur les interfaces maison de divers constructeurs, tels Huawei ou Samsung. Quant aux amateurs de lecture numérique, on ne saurait trop leur recommander l’usage de liseuses, dont l’écran e-Ink sera nettement plus doux à leurs mirettes. Restent les téléviseurs, sur lesquels aucune solution n’est pour l’heure disponible.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.